Demande de soutien pour les communautés Mayas et les autorités de Totonicapán réprimées

La communauté nationale et internationale, l’Association Guatémaltèque des Maires et Autorités Indigènes (AGAAI) déclarons notre rejet total des actions du gouvernement contre les communautés Mayas et les autorités de Totonicapán, qui ont organisé une manifestation pacifique à la place appelée Cuatro Caminos et Santa Catarina Ixtahuacan, où l’armée et la police ont utilisé des méthodes répressives et non démocratiques, en attaquant la population avec des armes à feu. En conséquence, ils ont tué six personnes et blessé trente-six. Après l’attaque, le gouvernement avait l’intention de persécuter les femmes leaders et les leaders communautaires, tout en ignorant les revendications légitimes de ces communautés, qui pendant plusieurs mois, qui ont essayé de dialoguer pour trouver une solution à leurs revendications que les services d’électricité établissent des prix équitables; qu’ils écoutent leurs propositions pour des réformes de l’éducation et expriment leur rejet de la proposition faite par le Ministère de l’Éducation, ils ont aussi rejetté les propositions de réformes constitutionnelles par le gouvernement actuel, qui ne profite pas à la population générale.

NOUS DECLARONS

Notre solidarité totale et complète avec le peuple et les Autorités Indigènes de Totonicapán, Guatemala, dans leurs revendications justes pour la défense de leurs droits économiques, politiques, culturels et sociaux.

Nous appelons la communauté internationale à:

  1. S’exprimer contre cette action répressive du gouvernement et exprime sa solidarité avec les autorités indigènes et la population de Totonicapán.
  2. Rejeter l’utilisation excessive des politiques racistes contre la population Indigène

Nous exhortons le gouvernement à:

  • Arrêter, traduire en justice et punir les responsables de ce crime, aussi aux personnes qui ont ordonné et autorisé cette action criminelle et répressive contre les communautés de Totonicapán.
  • Compenser les familles des personnes tuées et blessées dans cette attaque criminelle.