Les Vendeurs demandent d’être impliqués dans le processus de prise de décision

Par Mercy Kahenda – Kenya

La Kenya National Alliance of Street Vendor and Informal Traders a appelé les gouvernements centraux et de comté d’impliquer les vendeurs informels dans les décisions d’investissement.

Les vendeurs ont dit que la participation des petits commerçants les aidera à comprendre mieux les projets. Ils parlaient au cours d’une formation des vendeurs de rue qui ont amené les représentants des comtés de tout le pays qui s’est tenue dans un hôtel de Nakuru où ils ont été formés sur l’importance de l’autorité dans les gouvernements des comtés.

Dirigée par M. John Kihiu, le Président de la Chambre Nationale du Commerce et de l’Industrie au Kenya, a déclaré que les dirigeants élus dans les gouvernements des comtés devraient soutenir les petites entreprises, car ce sont elles les principales contributrices à la génération de revenus.

“Les vendeurs payent l’impôt au Conseil municipal pour vendre leurs produits et, sans eux, le conseil ne récoltera aucun revenu”, a déclaré Kihiu. Kihiu a dit que la plupart des centres commerciaux communautaires dans le pays ont été saisis par des promoteurs privés laissant les vendeurs sans zones commerciales.

Il a demandé à l’autorité locale nouvellement élue d’identifier les marchés communautaires et s’assurer que les vendeurs font leurs affaires en douceur, sans intimidation.

De son côté, le président des vendeurs de rue et ambulants de Nakuru, Simon ole Nasieku a condamné les actes des autorités de Nakuru qui déguerpissent les vendeurs sans préavis.

“Deux semaines seulement après les élections et les vendeurs de rue et ambulants de Nakuru sont surpris d’être évacués des rues alors qu’il n’y a pas d’espace spécifique identifié pour eux", a déclaré M. Nasieku.

Il a noté que les vendeurs ambulants ont été déguerpis en 2010 du Marché Wakulima par le conseil municipal et depuis ils ne font que vendre leurs produits dans les rues.

Cependant, le greffier adjoint de la ville de Nakuru  Evans Lavusa a dit que le conseil municipal n’a pas évacué tous les vendeurs de rue et ambulants des rues et que les plaintes ne sont pas crédibles.

Il a ajouté que la municipalité est en train de construire un marché qui va accueillir tous les vendeurs.

Source http://www.standardmedia.co.ke