La conférence de Presse s’est tenue pour discuter du projet de loi sur la licence de commerce.

L’Alliance des Vendeurs d’Afrique du Sud et StreetNet International ont tenu une conférence de presse sur le controversé projet de loi sur la licence de commerce. C’était le 18 Avril 2013 à COSATU House à Johannesburg.

Ce projet de loi est opposé pour les raisons suivantes:

  • Pas de consultation avec les acteurs dans le secteur de commerce informel
  • Pas de consultation avec les associations des commerçants informels
  • Un délais de 30 jours pour consultation est insuffisant
  • La procédure de soumissions restreint les vendeurs illettrés
  • Le projet de loi est sujet à la corruption et abus de pouvoir
  • Les agents de maintien de l’ordre ont beaucoup de droit et de pouvoir, plus que les détenteurs des licences
  • Les inspecteurs ont plus de pouvoirs, également plus que le détenteur de la licence.
  • Les frais de demande de licence ne sont pas acceptables.

Le projet de loi est autocratique, car il étouffe les commerçants informels et il contient beaucoup de coûts et de frais d’administration. Seul le Ministère a à dire et les Associations représentatives sont marginalisées par la loi. L’impact du projet de loi sur le secteur informel est que la plupart des gens ne seront pas à mesure de payer les frais administratifs et de demande de licence. Ceci va conduire à la corruption et à plus de chômage. L’économie sera également affectée d’une manière ou d’une autre. Alors que le gouvernement veut lutter contre la pauvreté, le projet de loi l’augmente et l’invite.

Ce secteur est caractérisé par des gens qui étaient préalablement défavorisés, des personnes qui sont rejetées par les autres secteurs, les chômeurs, les personnes qui sont victimes de la corruption et de la discrimination – mais tous ont une chose en commun dans leur esprit qui les rend spéciaux au point qu’ils comprennent qu’il est de leur responsabilité d’aider le gouvernement, ils ne s’assoient pas et ne cherchent pas à blâmer quiconque. Mais, en contrepartie, le même gouvernement a l’intention de les frapper là où ça fait le plus mal! Pourquoi?

Ce projet de loi sur la licence du commerce,est trop autocratique car il ne se soucie pas beaucoup de l’intérêt des gens en bas de l’échelle, sauf pour ceux qui servent l’intérêt des individus détenantle pouvoir.

Pour des informations plus détaillées sur le projet de loi, prière de lire la lettre adressée au Ministre du Commerce et de l’Industrie – Rob Davies.