Le Syndicat des Travailleurs de Quetzaltenango, (UTQ), Manifeste devant l’opinion Nationale et Internationale 

Le Syndicat des Travailleurs de Quetzaltenango, (UTQ), est une institution à BUT NON LUCRATIF créée avec l’objectif et le but de soutenir tous les travailleurs honnêtes, indépendants du secteur auquel ils appartiennent, soit en tant qu’individus, organisations syndiquées, organisées, confédérées ou populaires.

Le but et l’objectif de l’UTQ est de défendre les droits constitutionnels et la protection d’autres lois, de tout travailleur ou secteur organisé. Personne n’a le droit d’octroyer des places dans les marchés, comme cela a été indiqué au cours des derniers mois, car tout était sous contrôle, mais que depuis plus ou moins quatre ans, les autorités municipales ont perdu l’intérêt du contrôle résultant dans l’anarchie.

Seule la Municipalité a le pouvoir d’octroyer des places pour les vendeurs. Seulement 25% des vendeurs appartiennent à l’UTQ, et les places qu’ils occupent ont été clairement octroyées par la municipalité, sans affecter le libre passage des citoyens. Aussi, le fait que d’autres personnes profitent de la situation n’est pas la faute de l’UTQ.

La situation ne s’arrête pas là-bas et nous déclarons publiquement que la Camarade Patty Chan, Coordonnatrice des femmes pour l’UTQ, Directrice du Syndicat des travailleurs non-salariés Alpha et Omega, membre du Conseil Provincial Tripartite des Travailleuses, un réseau des femmes, a été victime de menaces de mort, tout simplement pour avoir proposé que tout ce problème doit être finalisé sous une forme juridique entre la Municipalité et les Vendeurs, et pour cette raison des mesures pertinentes sont prises pour des enquêtes sur ce type de menace.

NOUS REJETON TOUT ACTE D’INTIMIDATION, ET DISONS NON A LA VIOLENCE!
POUR L’UNITE DE LA CLASSE OUVRIERE ET DU PEUPLE EN GENERAL
L’UTQ PRENDS POSITION!