Miranda Mandaria parle de droits de la femmes dans le secteur informel de la Géorgie

Mme Miranda Mandaria, Présidente du syndicat géorgien de travailleurs indépendants et du commerce et Mme Eter Matureli, Coordinatrice du Réseau des Femmes de GTUC, ont discuté des droits de la femme dans le cadre du programme "géographie du travail". Elles ont parlé de la différence entre les travailleuses du secteur public et leurs droits du travail ainsi que des droits du travail pour les travaiilleuses du secteur informel. Malgrès les modifications opérées dans le code du travail, il existe toujours un nombre important de problèmes.

Les changements faits dans le code du travail ne parviennent pas à protéger correctement les droits des travailleuses, c`est ce qui explique la nécessité de ratifier la Convention 183 de l’OIT et de respecter la législation Géorgienne ainsi que les conventions 100 et 111 de l’OIT qui ont déjà été ratifiées par ce pays et qui aideront les femmes à protéger leurs droits de mère étant donné qu’elles assurent de meilleures conditions pendant la grossesse et après.

Le gouvernement devrait prendre soin des femmes qui travaillent dans le secteur informel en imposant certains avantages et assistances pendant la grossesse. Il est nécessaire de corriger les lacunes législatives, qui donnent l’avantage aux femmes employées dans le secteur public par rapport aux femmes employees dans le secteur informel.

Voici le lien de l’interview à la Radio-télévision – http://www.youtube.com/watch?v=EObxm4MJFIg