Les travailleurs indépendants au Nicaragua sont reconnaissants pour la reconnaissance de leurs droits

La Confédération des travailleurs indépendants lors d’une conférence de presse a remercié Daniel Ortega et Rosario Murillo pour leur déclaration qu’aucun travailleur indépendant ne peut plus être expulsé de leur travail.

Ces déclarations ont été fournies par le camarade Rosario Murillo, le 15 septembre, dans une notification spéciale, où une fois de plus, le gouvernement Nicaraguayen reconnaît le secteur indépendant comme un mouvement qui mérite le respect pour leur travail.

Ce n’est pas la première fois que ce gouvernement fait une telle déclaration, puisqu’en 2009, le gouvernement a dit que les expulsions de travailleurs étaient interdites car il était considéré comme leur droit de gagner honnête la vie.

Les travailleurs indépendants contribuent 44,4 % du PIB, selon la BID, donnant une plus grande stabilité au le pays; et ils sont des générateurs de la richesse et de la stabilité nationale.

Le Secrétaire général de CTCP Adrian Martinez, a souligné que cette déclaration du gouvernement protège les travailleurs qui ont des années de travail et surtout à ceux qui sont organisés, mais cela ne signifie pas que les grandes entreprises qui déploient des employés comme travailleurs indépendants  alors qu’ils sont des entrepreneurs intéressés à améliorer leur capital; ni l’anarchie  généré dans l’occupation des espaces publics d’une manière désordonnée.

CTCP remercie d’autres revendications par le gouvernement et estime qu’il est opportun de développer des initiatives qui garantissent le droit au travail décent et également le droit à la libre circulation pour arriver à une ville propre et l’environnement  agréable.

Cette note a été écrite par Evelyn Leiva CTCP- FNT

Voir / Voir la vidéo