CONTRIBUTION DE STREETNET/SATUCC AUX RECOMMANDATIONS DE L’OIT PROPOSEE SUR LES «Transitions de l’économie informelle à l’économie formelle»

Une réunion conjointe des représentants du Conseil de Coordination Syndicale de l’Afrique Australe [South Africa Trade Union coordination Conseil] (SATUCC) et de StreetNet International a eu lieu du 20 – 21 mai 2015 à Gaborone (Botswana), sur l’identification des lacunes dans le texte d’une Recommandation proposée de l’OIT sur les «Transitions de l’économie informelle à l’économie formelle»

Lors de l’atelier, StreetNet était représenté par ses affiliés de Lesotho, Malawi, Mozambique, Afrique du Sud, Tanzanie, Zimbabwe et Zambie, y compris le membre du Conseil International Gladys Mponda de MUFIS Malawi.

Il a été convenu largement sur ce qui suit, comme les points clés de lobbying et d’engagement pour la modification des recommandations de la Conférence International du Travail (CIT) sur les "Transitions de l’économie informel à l’économie informelle »

La déclaration de SATUCC/StreetNet de 2008 a été reconnue comme une prémisse d’engagements conjoints pour faire une contribution importante à la promotion de l’organisation des travailleurs dans l’économie informelle dans la région de la SADC.

La réunion a examiné le texte du projet de recommandation figurant dans le Rapport Bleu [Blue Report] V (2 b) et s’est convenu sur l’approche du présent document,

C’était cela la dernière discussion sur la question avant la Conférence internationale du travail (CIT) où la recommandation sera finalisée.
La recommandation de la CIT sur les «Transitions de l’économie informelle à l’économie formelle» doit :

  1. Préserver les moyens de subsistance au cours du processus de transition: La formalisation de l’économie informelle sera un processus graduel. Par conséquent, il est souligné que les dispositions soient instituées pour préserver les moyens de subsistance durables tout en évitant les mesures qui pourraient détruire inadvertamment les moyens de subsistance existants des travailleurs informels et des unités économiques pendant la transition vers la formalisation.
  2. Renforcer la participation inclusive des travailleurs de l’économie informelle dans les négociations collectives: Inclusion directe dans la négociation collective à tous les niveaux y compris les forums tripartites. Cela peut exiger la création des nouveaux forums de négociation.
  3. S’assurer des droits économiques et accès: Accès libre à l’espace public, utilisation réglementée de l’espace public et accès réglementé aux ressources naturelles. Les travailleurs pauvres ont besoin et demandent un large éventail du travail, commercial, droits de l’utilisation des terres afin d’assurer leurs moyens de subsistance et de rendre leurs activités économiques plus productive et.

Il a été convenu que la Recommandation de l’OIT sur les Transitions de l’Économie Informel à l’Économie formelle prenne également en considération les observations et ajouts pour couvrir les lacunes et les déficiences identifiées.