Revers décevant pour les travailleurs marginalisés dans l’économie informelle

3 Juin 2015

Dans toutes les consultations avec les travailleurs de l’économie informelle à travers différents continents sur le prochain Recommandation de l’OIT sur les transitions de l’économie informelle à la formelle, il y avait un consensus total sur une question – la formalisation doit impliquer le droit de participer aux négociations collectives directs (y compris les négociations tripartites) par tous les travailleurs, y compris ceux de l’économie informelle. Cette évolution implique nécessairement une changement à la pratique dominante nationale dans la majorité des pays, où les travailleurs de l’économie informelle ne bénéficient pas de ce droit.

Toutefois, le comité de la conférence sur la transition de l’économie informelle à la formelle aujourd’hui convenu de limiter le droit des travailleurs à participer aux négociations collectives "conformément à la pratique nationale". En effet, cela signifie qu’il n’y aura pas de changement à l’état de la marginalisation et de l’exclusion sociale des travailleurs de l’économie informelle, tandis que d’autres vont continuer à parler en leur nom dans les forums de négociations exclusionnaires qui existent dans de nombreux pays.

Ceci est un revers plus décevant pour les travailleurs du monde de l’économie informelle, qui avaient participé de bonne foi dans les préparatifs de cette Recommandation dans l’espoir que ce serait un outil pour les aider à profiter maintenant les mêmes droits, précédemment refusée pour eux, comme les autres travailleurs.

A luta continua !!

Rien Pour Nous Sans Nous !!