Répressions envers les syndicats et les vendeurs de rue en Corée du Sud

StreetNet International, qui représente plus de 550 000 vendeurs de rue/marché et les colporteurs de 52 organisations affiliées 47 pays dans le monde entier est profondément préoccupé par la situation actuelle à Séoul et considère que la répression faite par le gouvernement coréen contre les vendeurs de rue et les autres syndicalistes est inacceptable ainsi que ceux qui violent les droits humains, les droits des travailleurs et des syndicats de nos frères et sœurs de Corée du Sud.

Le 14 novembre 2015, La Confédération des vendeurs de rue Coréenne (KOSC), affilié de StreetNet de la Corée du Sud a tenu une marche nationale des vendeurs de rue avec un autre syndicat des organisations nationales, à savoir : Confédération démocratique coréenne des vendeurs de rue (DUSVK). La marche a été reportée de l’année dernière, qui devait avoir lieu en juin 2014 à cause d’une maladie nationale.

Après la marche, les deux organisations et les autres syndicats tels que : Confédération coréenne des syndicats (KCTU), League des Paysans Coréenne (KPL), Syndicat des Travailleurs du Gouvernement Coréen (KGEU) et beaucoup d’autres organisations, des ONG, des militants et des citoyens se sont réunis devant les bâtiments du gouvernement pour lutter contre les répressions.

Après une grande lutte qui s’est tenue le 14 novembre, le gouvernement sud-coréen a déclaré prendre des charges aux dirigeants des organisations. Les cibles de la répression du gouvernement de KOSC sont: M. Deok-Hwi Cho, Président de KOSC et Eui-Seon Youh, directeur de la politique de KOSC.

Plus de détails peuvent être trouvés ici: http://English.Hani.co.kr/Arti/english_edition/e_national/717620.html Il est à noter que le Bureau de Gangnam-gu de Séoul continue toujours à réprimer les vendeurs de rue locaux. KOSC tiendra son grand rassemblement le 26 novembre 2015.