Atelier de formation sur l’organisation de Bas en haut

Par Oksana Abboud, organisatrice de StreetNet

Du 23-25 et 28-30 mars 2016, StreetNet et la Confédération générale du Travail vietnamienne / Vietnam General Confederation of Labour (VGCL), ont conjointement animé un atelier de formation sur l’organisation de bas en haut pour les syndicats des travailleurs de l’économie informelle dans les villes de Hanoi et Ho Chi Minh, respectivement. L’atelier s’inscrit dans le cadre d’un projet avec Oxfam, Belgique.

Les 40 participants qui ont assisté à ces deux ateliers étaient des dirigeants et organisateurs des syndicats. Ils sont venus des différentes provinces du Vietnam pour apprendre comment organiser les travailleurs du secteur informel et établir des forums de négociations, aussi bien que de partager leur expérience sur le travail dans les différents secteurs de l’économie informelle.

Pat Horn, Coordinatrice de StreetNet International, et Oksana Abboud, organisatrice de StreetNet pour l’Asie et l’Europe, ont animé le cours de formation.

Les principaux objectifs des ateliers étaient les suivants:

  • Pour aider les syndicats à apprendre comment impliquer les travailleurs et les membres dans les stratégies de l’organisation de bas en haut ;
  • Apprendre des connaissances de négociation participative ;
  • Comprendre toutes les étapes du processus de négociation collective ;
  • Developper les directives d’action qui peuvent être utilisées par les organisateurs comme guide pour les méthodes d’organisation de bas en haut.

L’atelier de Hanoi a été ouvert par Dang Trung Dung, le directeur adjoint du Département International VGCL. Dans son allocution de bienvenue, frère Dung a souligné que le secteur informel devrait être reconnu et proprement défendu au niveau national. A cette fin une loi spéciale doit être élaborée et adoptée, a dit Dung. Les syndicats devraient organiser les travailleurs tant formels qu’informels et avec l’appui de StreetNet et VGCL, élaborer un Plan d’Action à cet égard.

VGCL définie les objectifs de développement de ses membres qui visent à organiser les travailleurs en syndicats comprenant jusqu’à 10 millions de membres dans l’ensemble, avant la fin de 2016.

Les participants des ateliers des villes de Hanoï et Ho Chi Minh, principalement les organisateurs de VGCL des différentes provinces, ont représenté les différents secteurs de l’économie informelle, à savoir: les pêcheurs, les enseignants des écoles maternelles privées, les migrants, les conducteurs des vélos [Seon], les vendeurs du marché, les collecteurs des déchets les potiers.

Les representants d’OXFAM et le Centre de Recherche sur le Genre, Famille et Développement Communautaire (GFCD) ont également participé à l’atelier.

Le premier jour de l’atelier, Pat Horn a tiré l’attention sur la question de la formalisation, introduisant la recommandation 204 de l’OIT récemment adoptée. Les participants ont été chargés d’identifier les clauses de cette recommandation de l’OIT, qui sont plus importants et plus utiles pour la protection des travailleurs du secteur informel.

Le deuxième jour, les participants devaient réfléchir sur une série de négociations collectives, identifier les différents niveaux de négociations, identifier les différences entre les négociations bilatérales et multilatérales ainsi qu’apprendre comment utiliser un cadre logique [logframe] comme outil de planification.

L’activité suivante visait à développer une compréhension de la négociation des homologues – négociateurs, ce de quoi s’attendre lorsqu’on les approche et développer une capacité d’anticiper les obstacles et les stratégies pour les surmonter.

Dans leur tâche suivante, les participants devaient développer des idées sur la façon d’organiser les négociations internes; identifier les contraintes de capacité tout en négociation ainsi que de comprendre toutes les étapes qui font un bon processus de négociations.

Le dernier jour de l’atelier, tous les gens formés ont travaillé sur l’identification de cinq choses qui sont les plus importantes pour l’établissement d’un nouveau forum de négociations; discuter des obstacles qui peuvent les confronter tout en établissant un nouveau forum et les moyens de surmonter ces obstacles.

La dernière session était consacrée à élaborer des lignes directrices pratiques pour les méthodes d’organisation de bas en haut.

Il est à noter que tous les participants des deux ateliers ont réussi dans leurs tâches et ont acquis des nouvelles connaissances et compétences concernant l’organisation des travailleurs informels et la création des forums de négociations dans le secteur informel.

Les participants cambodgiens des Associations de l’économie informelle de la Démocratie Indépendante [Independent Democracy of Informal Economy Associations] (IDEA), un affilié de StreetNet, ont assisté au deuxième atelier de formation de la ville de Ho Chi Minh et y ont ajouté une valeur en partageant leur expérience avec leurs collègues vietnamiens.

En conclusion, on peut en toute confiance dire que maintenant tous les formés comprennent l’organisation de bas en haut et sont prêts à implémenter leurs connaissances et compétences.