StreetNet marque la Journée Internationale des Travailleurs  – 1er mai 2016

Heureuse Journée International des Travailleurs!

La Journée internationale des travailleurs, également connu sous le nom de Fête du Travail – est une célébration des travailleurs et des classes des travailleurs qui est promue par le mouvement syndical international du travail  et se tient chaque année,  le 1er mai !

Les affiliés de StreetNet dans le monde entier célèbrent ce jour chaque année dans des façons différentes: de la tenue des réunions aux rassemblements de masse et des marches dans leurs pays pour faire entendre leurs voix, afin d’avancer leurs revendications, pour souligner les défis et les préoccupations des travailleurs informels.

Ce jour-là, les travailleurs aussi bien formels qu’informels reconnaissent et continuent d’agir en solidarité avec les uns les autres dans le monde entier, à cause de la lutte pour les droits des femmes, droits des migrants, droits des travailleurs informels, la justice sociale et économique ne connaît aucune frontière.

Ainsi, SVP /PVR (Street Worker’s Project / Projet des Vendeur de Rue), affiliés des Etats-Unis (Cité de New York) ont mené une série d’activités dédiées au jour du travail.

Le 26 avril, les vendeurs ont ventilé sur le cas des permis de vente longtemps attendues à  l’hôtel de ville. Des centaines des vendeurs de rue ont soulevé les mains comme singe de demander « Plus des permis maintenant. »
Selon le projet des vendeurs de rue, quelque 15 000 vendeurs travaillent illégalement – ou payent jusqu’à $ 25 000 pour louer un permis qui ne coûterait que  $ 300  par les voies légales.

Sean Basinski, directeur du projet des vendeurs de rue, dit que son organisation a demandé à la mairie de suspendre les permis pour plus de deux ans.

« Nous avons attendu pour simplement le droit de travailler légalement, » dit-il. « Tout ce qu’ils veulent c’est être en mesure de vendre la nourriture. Ils ne demandent pas au gouvernement de donner quelque chose matériel; ils veulent juste le droit de travailler. »

Le 1er mai SVP a mené une grande action  pour protester contre les limites sur les permis des vendeurs de rue.

"Les vendeurs de rue demandent le respect. Nous venons avec une préoccupation et nous venons sans honte. Nous venons pour vous faire savoir que nourrir nos familles n’est pas un crime,"- a fait remarquer un des manifestants.

L’affiliation Ukrainienne  – Syndicat Libre des Entrepreneurs de l’Ukraine (FTUEU), ainsi qu’une autre branche du syndicat affiliés à la Confédération des Syndicats Libres Ukrainiens (KVPU) ont commencé à marquer ce jour le 28 avril, en le combinant avec la Journée Mondiale de la Sécurité et la Santé au Travail.

Toutefois, les rassemblements ont été plus considérés comme une action de protestation. Un appel au premier ministre de l’Ukraine nouvellement nommé a été annoncé dans lequel une attention particulière a été tirée sur l’inadmissibilité de la correction des erreurs administratives de l’autorité en utilisant les pauvres gens, en réduisant la protection sociale, en augmentant des tarifs injustifiés etc.. Les syndicats ont aussi opposé un projet de Code du Projet du Travail qui a été adopté par le Parlement lors de sa première lecture. 

Les représentants de FTUEU dans leurs interventions ont mis l’accent sur l’inadmissibilité des restrictions à  l’exécution d’une activité des travailleurs indépendants et des petites entreprises, en particulier – en temps de crise, de guerre et de récession économique lorsque le taux de chômage a fortement augmenté.

Les autres s affiliés, tels que : IDEA (Associations Démocratiques Indépendante de l’économie Informelle/ [Independent Democracy of Informal Economy Associations]) du Cambodge, FESTIVES (Federación Sindical Trabajadores Independientes Vendedores de El Salvador), d’El Salvador et autres se sont réunis aux rues principales et ont parlé de leurs principales préoccupations.

En République de Sierra Leone, cependant, la journée du Travail a été célébrée avec le président du pays Dr E.B. Koroma qui a marché avec les travailleurs ce jour-là avant d’adresser l’assemblée.