Komi Kessouagni: "Il y a nécessité de renforcer le Point Focal Régional et sa responsabilité concernant les affiliés"

22 Aout 2016

Photo de Komi KESSOUAGNIKOMI MENSANH KESSOUAGNI, Secrétaire Général du Syndicat des Vendeurs des Matériaux de Construction du Togo (SYVEMACOT) et coordinateur du Point Focal de StreetNet pour l’Afrique de l’Ouest et Centrale a souligné le progrès réalisé depuis le dernier congrès de StreetNet en 2013.

Le camarade Komi est issu d’une organization qui est un membre fondateur de la Faitière Nationale des Travailleurs de l’Economie Informelle du Togo – FAINATRASIT– qui regroupe vingt trois associations et syndicats des secteurs de l’artisanat, le marché et autre secteur informel.

Le Point Focal de l’Afrique de l’Ouest compte Treize(13) organisations affiliées dans les pays suivants: République Démocratique du Congo:2(LDFC & ASSOVACO), Burundi:1(SYVEBU), Rwanda:1(SYTRIECI),Togo:1(FAINATRASIT), Bénin:1(UNSYNVEPIB), Sénégal: 2(CNTS & SUDEMS), Niger(FENASEIN): 1, Guinée:1(CNTG), Liberia:1(NAPETUL), Ghana: 1(IHVAG), Sierra Leone: 1(SLeTU)

Camarade Komi note que le Point Focal Régional fait face à des défis et des succès.

"Le principal défis du Point Focal est de permettre une communication régulière avec les affiliés de la région en mettant en place un répertoire dans lequel nous aurons les différents contacts (numéros de téléphone, Fax, boite postale, adresse email, adresse Skype, Facebook, etc).

Tous les affiliés devraient être joints par Skype. Je le dis parce que pendant nos réunions organisées en 2012, chaque participant a reçu un CD pour permettre d’installer le Skype.

Nous avions aussi parlé des vidéo conférences et nous avons réalisé une dizaine de communications de ce genre avec le Sénégal, le Niger et la Guinée. Grace à des formations en anglais, le Point Focal est en contact régulièrement avec les pays anglophones.

Le Point Focal est en communication régulièrement avec l’Organisateur de la Région, Sibailly Douhouré et avec Wisborn Malaya le responsable du Point Focal Régional pour les pays de l’Afrique du Sud et de l’Est, Wisborn Malaya" , – a souligné le camarade Komi. Actuellement le Point Focal devrait communiquer avec les affiliés qui ont déjà installé leur Skype.

Photo de groupe des participants au séminaire national pour les vendeurs de marché et artisans avec la participation du Maire de la localité et de la Présidente de FAINATRASIT- Activité au Togo

Selon le camarade Komi, le plan de travail du Point Focal a eu du succès à 75% en considérant les principaux défis auxquels il fait face mais il y a toujours la possibilité et le temps pour faire mieux si toutes les organisations membres sont prêtes à travailler dure et ensemble.

Concernant le recrutement de nouveaux affiliés, il y a aussi du progrès. Deux nouveaux affiliés du Burkina et du Nigéria vont s’ajouter au point focal de l’Afrique de l’Ouest et du Centre. Le recrutement des vendeurs de rue, des artisans, et le commerce dans les autres secteurs de l’économie informelle est toujours à l’ordre du jour du Point Focal

Le camarade Komi a noté qu’ils travaillent également sur l’organisation des jeunes et ils ont besoin d’au moins 30% des jeunes par pays et dans les sections après chaque activité organisée par les affiliés dans leurs pays. La force de motivation des membres par la sensibilisation et la formation des jeunes a été également montrée.

Il y a eu une grande avancée avec la " Campagne du Nouveau Manifeste " et le Lancement du " Guide pour le Nouveau Manifeste ".

La journée du 14 Novembre qui est devenue une journée pour les acteurs de l’économie informelle en vue d’exprimer leurs préoccupations et leurs revendications. 5 dirigeants de FAINATRASIT ont bénéficié d’une formation en anglais pour faciliter les échanges avec les affiliés des pays Anglophones.

There is also some development of social and solidarity economy initiatives by creating a health care and tontine mutual. Il y a eu aussi un développement dans l’économie sociale et solidaire qui a permis d’initier des mutuelles de santé et des tontines.

Cependant le camarade Komi suggère le "renforcement du point focal et sa responsabilité vis à vis des affiliés".

Il recommande les actions suivantes:

  • L’amélioration de la communication entre les affiliés de la région
  • L’organisation de formations régionales des affiliés pour permettre des échanges;
  • Permettre aux affiliés de se former en français pour les Anglophones et en anglais pour les francophones pour éviter les barrières linguistiques;
  • Admettre le responsable du Point focal dans le Conseil international pour servir de liaison entre l’Exécutif et les affiliés;
  • Appuyer les projets de formations sur les rôles et responsabilités des membres du bureau exécutif des organisations affiliées.
  • Appuyer la formation, sensibilisation et la mise en place de la Mutuelle de santé, de crédit et d’épargne pour l’auto suffisance des affiliées.
  • Créer un réseau des points focaux en vue des partages des problèmes et bonnes pratiques des régions.

En conclusion, le camarade Komi KESSOUAGNI a déclaré:

"Nous exhortons les responsables et les gestionnaires responsables des organisations affiliées à travailler dur pour de meilleures conditions de travail des travailleurs du secteur informel, étant donné que nos pays avancent vers la formalisation selon ce qui est sorti de la 104e session de la Conférence de l’OIT en 2015 ".

Interview réalisé par Oksana Abboud, Chargé des Médias à StreetNet, 11 Aout 2016