Renforcement de notre démocratie organisationnelle interne

2 décembre, 2016

Par Pat Horn, Coordinatrice de StreetNet International

Pat Horn, coordinateur international de StreetNet

StreetNet a été lancé le 14 novembre 2002 et a tenu 5 Congrès internationaux tous les trois ans conformément à la Constitution de StreetNet – en 2004 en Corée, 2007 au Brésil, 2010 au Bénin, 2013 au Chili et en 2016 en Inde. Ceci est un élément important pour le maintien de notre démocratie organisationnelle. Mais est-ce que cela signifie que notre travail de renforcer notre démocratie organisationnelle interne est terminé ?

Si nous écoutons ce que disent les affiliés de StreetNet, la réponse est NON. Depuis le cinquième Congrès de StreetNet International à Delhi, en Inde, en octobre 2016, nous avons eu beaucoup de manifestations d’insatisfaction concernant les pratiques antidémocratiques qui ont été observés dans le Congrès, malgré la tenue du Congrès en conformité avec la constitution , les politiques et les pratiques établies de StreetNet.

L’insatisfaction a été exprimée au sujet du système d’ « ardoise » (une tactique de propagande électorale par lequel certains participants font glisser des listes de la personne qui devrait être élue, au cours des élections démocratiques), les comportements punitifs électoraux de la part de certains délégués, l’action de vote à travers les propagandes de désinformation de la part des autres délégués et l’échec de sauvegarder les principes et les pratiques établis de StreetNet au sujet de la distribution régionale et équitable des postes du personnel au Conseil International de StreetNet. Il convient de souligner qu’il n’y a aucune plainte officielle demandant l’annulation des élections qui ont eu lieu lors du Congrès. Cependant, toute organisation démocratique ignore des telles expressions de manifestations de mécontentement à leurs périls. Nous avons donc décidé que nous devons écouter nos membres, créer une espace sûre et transparente où ils peuvent s’exprimer sans crainte de victimisation, et nous demandons des suggestions pour les voies et moyens de renforcer les points faibles dans notre démocratie interne.

Le Point Focal Régional de StreetNet de l’Afrique Centrale et Occidentale a convoqué une conférence téléphonique après le Congrès, où une analyse franche du Congrès a été faite, en commençant par une franche autocritique concernant le manque d’unité entre les délégués dans leur propre région. Ils sont allés jusqu’à la critique de la qualité de l’interprétation Française, ainsi qu’une critique de la dernière minute sur l’organisation logistique en ce qui concerne les billets d’avion et les arrangements de visa ainsi qu’une mauvaise communication. Pour tous ces inconvénients, la coordination de StreetNet a pris pleine responsabilité et a présenté ses excuses auprès du Point Focal Régional. La critique est même arrivée à mentionner des observations sur le manque de conduite démocratique par certains participants – sans entrer en détails.

En rétrospective, nous avons réalisé que nous n’avons pas été suffisamment actifs dans la publication du Code de conduite de StreetNet et dans les faits de conseiller nos membres sur comment défendre leurs droits démocratiques à l’aide de ce Code de Conduite. Actuellement, nous sommes donc en train de rectifier cela en faisant circuler le Code de Conduite à tous les affiliés de StreetNet et en demandant leurs commentaires (qui resteront anonymes sauf si spécifié autrement par l’organisation concernée) sur les questions suivantes:

  1. Pensez-vous que le Code de Conduite a été bien observé lors du 5ème Congrès de StreetNet International?
  2. Si non, pouvez-vous donner des exemples sue les clauses que vous croyez ne pas avoir été respectées par le personnel ou les délégués ?
  3. Quelles sont vos suggestions à StreetNet pour s’assurer que le sixième Congrès de StreetNet International en 2019 soit plus démocratique que son précédent, celui de 2016?
  4. Y-a-t-il des éléments manquants que vous avez à l’esprit qui doivent être ajoutés au Code de Conduite ?
  5. Quelle est votre opinion sur la pratique d’ « ardoise » lors des élections démocratiques ?
  6. Autres questions/commentaires quelconques.

Dans l’avenir, nous allons inclure le Code de Conduite dans les paquets des documents de chaque événement de StreetNet – et tous les participants seront informés de leurs droits conformément au Code de Conduite, et ceux qui vont hors la ligne peuvent être guidés par leurs collègues en utilisant le Code de Conduite, au moment du problème. Nous espérons que cela augmentera le niveau de confiance et la confidence de nos membres concernant la protection de leurs droits démocratiques, ainsi que le niveau de compréhension de tous les délégués sur les limites éthiques applicables lors de l’exercice des droits démocratiques. En attendant, nous espérons qu’il y aura un débat transparent sur ce problème, afin que nous puissions faire mieux lors du sixième Congrès International de StreetNet.

Cliquez ici pour trouver une version complète du Code de conduite: http://www.streetnet.org.za/docs/policydocs/2016/fr/coc-fr.pdf