Petits entrepreneurs Ukrainiens demandent d’arrêter la violence et de les laisser travailler et nourrir leurs familles !

28 décembre, 2016

Mme Valentyna Korobka, présidente de FTUEU

Le Syndicat Libre des Entrepreneurs d’Ukraine (FTUEU),  affilié Ukrainien de StreetNet, rapporte sur la violence et la nuisance permanentes envers ses membres et les vendeurs de rue/ et  du marché en Ukraine, nommément dans la ville de Kiev –  capitale Ukrainienne.

L’administration locale de Kiev parle de ce que l’on appelle programme de développement de « l’embellissement de la ville » et a commencé à détruire les stands commerciaux et les marchés locaux de leurs emplacements, ce qui vise à ouvrir la voie à la mise en place d’un nouveau centre de divertissement.

Bizarrement, les entrepreneurs des petits businesses et les vendeurs n’ont jamais été informés en avance,  ni sur le plan de détruire leurs lieux de travail, ni sur un quelconque plan de relocation.

Par conséquent, un immense conflit a commencé à avoir lieu entre le conseil administratif de la cité  de Kiev ainsi que les grandes et petites entreprises concernant la démolition des stands commerciaux. Il a été noté que les autorités locales aussi bien que des employés de la Police nationale d’Ukraine souvent, contrairement à la loi applicable, soutiennent seulement les grandes entreprises. Cela a conduit à des cas de vol ou de destruction des biens, des petits entrepreneurs, des blessures, voire même le meurtre des personnes.

Lieux de vente des petits marchés détruits dans la ville de Kiev

Le 17 décembre, alors qu’ils tentaient de démolir les étals au marché près de la station de métro « Institute Polytechnique de Kiev», des affrontements locaux avec la police ont éclaté, ce qui a entraîné une blessure d’au moins un vendeur.

Le 20 décembre, un certain nombre des petits entrepreneurs ont été blessés par les policiers à la suite des affrontements  au cours d’un rassemblement pacifique devant la Mairie de Kiev.

Le 22 décembre, à la suite des collisions des petits entrepreneurs et un bataillon des volontaires avec la police, en essayant de démolir les étals des vendeurs du marché près de la station de métro « Institut Polytechnique de Kiev / [Kyiv Polytechnic Institute] », une femme a été hospitalisée et deux policiers ont été blessés.

Plus tard, le 25 décembre 2016 lors de l’incendie au marché des objets utilisés (friperie)  de Lisovy, une femme est morte et 11 personnes ont été blessées. Cette affaire et un certain nombre des autres actes d’agression envers les vendeurs  qui ont eu lieu aux autres marchés de Kiev des quartiers de Darnytsia et Kharkivsky, est totalement en violation des lois ukrainiennes y relatives et toutes les Conventions et recommandations de l’OIT. Selon certains témoins, c’était un incendie criminel.

Lieux de vente des petits marchés détruits dans la ville de Kiev

Ce qui est dit ci-haut n’est que quelques exemples des récents cas violents relatifs aux problèmes des « vendeurs » dans la ville de Kiev.

« Malgré tout, les entrepreneurs des petites entreprises doivent beaucoup souffrir pour survivre et lutter fort pour maintenir leurs moyens de subsistance. Ils ne violent pas les lois ou règlements du pays, et pourtant, ce  sont eux qui créent des emplois pour leurs propres survie, il semble que les autorités ont fixé un plan pour la fermeture de toutes les routes pour leur survie et pour les priver de trouver tout  moyen de survivre avec leur famille », dit Valentyna Korobka.

FTUEU, avec le soutien de son organisation – parapluie, la  Confédération des Syndicats Libres d’Ukraine –  ont tenu la Conférence de presse urgente afin d’attirer attention de l’Administration locale de la ville, du bureau du Procureur Général et des députés en vue de cesser la violence envers les petits entrepreneurs et vendeurs et pour démarrer le processus d’enquête immédiate de ces incidents qui ont même entraîné  la mort d’un vendeur.

Valentyna Korobka, présidente de FTUEU, a clairement énoncé toutes les demandes au nom des petits entrepreneurs aux autorités ukrainiennes et a appelé les vendeurs à se mobiliser et à s’unir puisque seuls les vendeurs eux-mêmes peuvent et doivent protéger leurs droits et intérêts.

StreetNet International a déjà exprimé son inquiétude au maire de Kiev et au Président du Parlement Ukrainien avec un appel de leur considération de ces questions susmentionnées. StreetNet a demandé aux officiels de faciliter le processus d’enquête en ce qui concerne les cas mentionnés ci-dessus et de prendre des mesures pour convaincre le Conseil municipal de Kiev à  adopter une voie plus inclusive de traiter avec des vendeurs de rue/du marché à Kiev à travers les négociations avec les représentants des Syndicats Libres des Entrepreneurs d’Ukraine (FTUEU) et la Confédération des Syndicats Libre d’Ukraine (KVPU).

FTUEU a ses propres partisans et alliés dans tout le pays. Ainsi, une Coalition des organisations du droit de l’homme en Ukraine font également appel à  toutes les parties à entamer des négociations dès que possible pour mettre fin à la violence dans les rues et de revenir sur le terrain juridique. Il a également exprimé quelques recommandations au  gouvernement et à la Police nationale d’Ukraine.

Informations fournies par le FTUEU.