Atelier Régional sur les négociations directes des travailleurs de l’économie informelle au Vietnam

par Oksana Abboud, organisatrice de StreetNet

Du 28 au 29 novembre 2018, un atelier régional « Négociations direct des travailleurs de l’économie informelle sur l’implémentation du cadre de travail et du Plan d’Action d’ASEAN sur la Déclaration de Renforcer la Protection Sociale » a eu lieu à Hanoi, au Vietnam.

L’atelier était juste un événement de suivi après la visite d’exposition entre les organisateurs et dirigeants des syndicats et ONG d’ASEAN au Cambodge, Vietnam et Laos à l’Académie de SEWA (Inde), qui a eu lieu le 2-9 décembre 2017.

L’atelier a été organisé dans le cadre du projet de partenariat de StreetNet – OXFAM ayant l’objectif de: obtenir des commentaires des membres de la délégation d’ASEAN sur les leçons apprises et les progrès accomplis vers concernant le Plan organisationnel d’Action sur les travailleurs de l’économie informelle; identifier les défis/lacunes actuels dans les trois pays d’ASEAN et développer un Plan des futures activités pour les trois prochaines années du projet afin de promouvoir la participation des représentants des travailleurs dans l’économie informelle dans les négociations directes.

Au totales, 30 participants ont participé à l’atelier. Cinq personnes de Laos (LFTU et le chef du programme d’OXFAM – Laos), quatre personnes du Cambodge (IDEA), neuf participants de VGCL, Vietnam. En outre, des représentants des autres ONG locales, telles que : GFCD, LIGHT / [LUMIERE], Union des femmes et l’officier d’OXFAM Vietnam ont participé à l’atelier, qui avait été hébergé par la Confédération Générale du Travail de Vietnam, organisation partenaire de StreetNet depuis 2014.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Oksana Abboud, organisatrice de StreetNet a fait la bienvenue aux participants et a brièvement présenté l’atelier, ses objectifs et attentes ainsi qu’une préhistoire du partenariat avec OXFAM dans la région Sud-Asiatique.

Frère Duc Vu Anh, directeur du département d’organisation de VGCL a accueilli les participants et a exprimé la volonté de VGCL de travailler conjointement avec StreetNet sur l’organisation des travailleurs informels au Vietnam puisqu’ils ont adopté une nouvelle résolution au cours de leur dernier Congrès de VGCL (septembre 2018) sur l’organisation des travailleurs du secteur informel et leur structuration dans la famille de VGCL.

Frère Duc a aussi remarqué qu’à travers les syndicats, ils essaient d’organiser les travailleurs de l’économie informelle en donnant des connaissances et en les sensibilisant. Ils essaient de les inclure dans les assurances sociales et les contrats de travail, par exemple, comme cela se passe avec les travailleurs domestiques. Il y a aussi des services juridiques gratuits ou formation sur la santé et la sécurité des travailleurs de l’économie informelle. Dans ce contexte, frère Duc a remercié StreetNet et Oxfam pour pourvoir une telle plate-forme pour amener les organisations à faire mieux pour les travailleurs du secteur informel.

L’atelier avait plusieurs Sessions au cours desquelles une méthodologie différente a été utilisée. Au cours de la première session, des présentations des équipes des pays sur les leçons apprises de la visite de l’exposition en Inde ont été introduites, indiquant ce qui peut être répliqué dans leurs pays, quand et comment ?

Tous les trois pays ont noté que la visite d’exposition en Inde a été très utile et instructive puisqu’ils ont tous appris beaucoup de SEWA (syndicat des Travailleuses Autonomes / [Self –Employed Women Union), qui organise les modèles à utiliser pour les travailleurs de l’économie informelle, comment établissement les compte d’épargne pour les membres et fournir des services à eux – mêmes et leur membres de famille ; Comment traiter avec le recyclage et organiser des collecteurs des déchets ; Comment mouvoir er vers la formalisation de l’économie informelle et comment motiver les travailleurs, en particulier vers le régime de sécurité sociale, principalement – le système de santé.

Monsieur Vu Minh Tien, Directeur de l’Institut des Travailleurs et des Syndicats du Vietnam a brièvement donné l’information sur la situation de l’économie informelle au Vietnam pointant sur les grands changements survenus dans le monde du travail dans le pays depuis 10 ans. Il a également soulevé le problème du manque de sécurité sociale pour les travailleurs engagés informellement.

L’analyse des défis des travailleurs de l’économie informelle dans trois pays, en mettant l’accent sur le secteur du commerce et en vue de trouver des solutions pratiques dans des organisations pour s’attaquer à ces défis, a été un sujet de la session suivante. Le travail en groupes selon les pays, les participants ont identifié tous les défis des vendeurs de rue et des vendeurs du marché et ont suggérés des solutions pour eux, nommément: l’usage des nouvelles technologies pour diffuser l’information, y compris la contribution des femmes – vendeuses de rue dans l’économie nationale, création des groupes dans des médias sociaux, renforcement des programmes éducatifs sur le renforcement de la sensibilisation parmi les vendeurs, continuer à faire plus des recherches et le plaidoyer pour les soins des enfants des vendeurs de rue, etc..

A la fin de la première journée de l’atelier, VGCL a organisé une réunion avec les dirigeants du syndicat des enseignants de la maternelle privée de la ville de Hanoi.

Trois enseignants, dirigeants et activistes du syndicat ont partagé l’expérience de leur activité et comment ils tentent de négocier avec le propriétaire de l’école maternelle de nombreux problèmes qu’elles rencontrent au lieu de travail.

La deuxième journée a été consacrée au cadre et Plan d’Action d’AEAN sur la déclaration de renforcer la Protection Sociale et la planification pour les activités futures.

Liza Ordonez, Coordinatrice du Programme de la Protection Sociale d’Oxfam au Bureau Cambodge a introduit le cadre d’ASEAN et le Plan d’Action sur la déclaration de renforcer la Protection Sociale à travers un appel vidéo de Skype.

Liza a concentré sur les objectifs de la Déclaration ainsi que son implémentation par les Gouvernements d’ASEAN, qui devrait être appliqué conformément aux lois nationales et politiques des États membres respectifs d’ASEAN, a défini la protection sociale et ses priorités au niveau national.

Oksana Abboud a fait une présentation sur la situation avec la protection sociale des travailleurs du secteur informel en Afrique, en mettant l’accent sur l’Ordre Sociale de l’Union Africaine 2063 / [African Union Social Agenda 2063] et certains pays pour montrer le cas de comment les travailleurs initient et promeuvent l’assurance sociale et les régimes de sécurité sociale de bas en haut.

Les représentants d’IDEA, brièvement informés sur la situation générale de la protection sociale au Cambodge, en insistant sur le projet de loi sur la Protection Sociale, qui comprendra les deux catégories, celle des travailleurs de l’économie formelle et informelle.

Lors des sessions suivantes, les participants ont travaillé sur l’identification des éléments manquants de la protection sociale pour tous les travailleurs; élaboration des plans,  ce qui peut être fait par l’organisation au niveau local, national, régional pour l’organisation et les négociations pour les travailleurs de l’économie informelle (en tenant compte du cadre et du  Plan d’Action d’ASEAN sur la Déclaration de Renforcer la Protection Sociale).

La planification des activités pour les trois prochaines années du projet a été bien développée par les groupes de pays, en mettant l’accent sur les activités de formation sur l’organisation des travailleurs de l’économie informelle au Vietnam, Laos et Cambodge.

Le discours de clôture a été faite par frère Duc Vu Anh qui une fois de plus confirmé la volonté de VGCL d’organiser et de protéger tous les travailleurs au Vietnam dans un partenariat étroit avec StreetNet et OXFAM.