Réalisations de StreetNet en 2018 et renforcement des affiliés

par Pat Horn, Coordinatrice Internationale de StreetNet

Au cours de 2018,  WIEGO (les Femmes dans l’Emploi Informel: Globalisation et Organisation) a assisté StreetNet en cherchant le financement de base qui comprendra le soutien financier nécessaire pour le sixième Congrès International, qui se tiendra du 9 au 12 avril 2019 au Kirghizistan.

Nous avons une équipe bien coordonnée des jeunes organisateurs qui ont été formés pour conduire davantage les activités opérationnelles de StreetNet, dont l’une a été formée pour prendre en charge les responsabilités de la Coordination  de StreetNet après le sixième Congrès International, au cours de 2019. Nous concentrons notre attention sur la façon de renforcer la capacité des représentants des affiliés de StreetNet de tous les vendeurs de rue  et des vendeurs informels dans tous les pays où StreetNet a des affiliés.

Ceci est en train d’être fait principalement à travers la formation sur les compétences des négociations axée à renforcer la capacité de nos affiliés afin d’améliorer la vie des vendeurs de rue et des vendeurs informels à travers les négociations collectives, dans autant de pays que possible. A cette fin, nous encourageons les affiliés de StreetNet à inviter les autres organisations actives dans le secteur des vendeurs de rue ou même les autres secteurs des travailleurs dans l’économie informelle ou les gens qui habitent les bidonvilles pour participer à la formation avec eux.

Au Libéria, l’affilié de StreetNet,  FEPTIWUL,  en tant qu’organisation la plus représentative des vendeurs de rue, a signé un nouveau Protocole d’Entente améliorée avec  MCC (Corporation de la Ville de Monrovia / [ Monrovia City Corporation]) en septembre 2018, et en octobre, un autre a été signé avec la Municipalité de la Ville de Gompa. Les autorités et la police sont devenus de plus en plus réticents à prendre des décisions unilatérales impliquant les vendeurs de rue.

Au Sierra Leone, l’affilié de StreetNet,  SLeTU en tant qu’organisation la plus représentative des vendeurs de rue dans le pays, est reconnue et respectée par les autorités et la police qui croient maintenant que c’est une perte de temps de prendre des décisions unilatérales impliquant les vendeurs de rue. SLeTU est maintenant impliquée dans la relance des Comités Municipaux de Vente (créés par la Loi de 2004 du Conseil Local) comme structures formelles du système de négociations au niveau local  pour les vendeurs de rue dans cinq municipalités.