Pourquoi investir dans la formation des travailleurs en ligne ?

L’éducation a toujours été l’un des piliers de l’action de StreetNet. Bien que rien ne puisse tout à fait remplacer l’interaction en face à face, la pandémie actuelle oblige de nombreuses organisations à mettre leurs programmes de formation en ligne.

Dans la situation de StreetNet, l’éducation des travailleurs en ligne était toujours à l’horizon. En tant qu’alliance mondiale de vendeurs informels représentée dans 56 pays, il existe de nombreux obstacles pour pouvoir contacter tous nos affiliés en personne. Par conséquent, le potentiel des outils d’apprentissage en ligne était toujours à saisir.

Mais quels sont les avantages spécifiques de la formation des travailleurs en ligne ? Et comment StreetNet peut-il profiter de ces avantages pour renforcer les organisations affiliées ? Nous avons discuté avec plusieurs membres de l’équipe de StreetNet et des membres qui travaillent sur ce sujet pour comprendre l’importance d’une stratégie de formation en ligne afin de renforcer les capacités et rendre les actions sur le terrain plus efficaces.

Nous avons également discuté avec Renaldi Prinsloo, éducateur et développeur de programmes en ligne de la Fédération internationale des associations pour l’éducation des travailleurs (IFWEA), qui a collaboré avec StreetNet pour aider l’équipe à développer des cours en ligne à travers l’Académie du travail en ligne (OLA) de l’IFWEA. StreetNet est également membre du comité exécutif d’IFWEA.

Stratégie de StreetNet en matière de l’éducation

L’éducation est, comme toujours, une priorité pour StreetNet, en particulier, lorsqu’il faut mettre en œuvre le plan stratégique de l’organisation. Mme Oksana Abboud, coordinatrice internationale, explique pourquoi cette partie de notre travail est l’une des plus importantes : « Grâce à l’éducation et au renforcement des capacités, nos membres développent une réflexion stratégique et acquièrent de nouvelles compétences et connaissances qui les rendent plus puissants, résilients, confiants et influents dans la gestion des leurs homologues, si nous parlons de processus de négociation, de processus de prise de décision et de construction d’actions collectives pour exercer les droits et les intérêts, et lutter pour la reconnaissance et l’inclusion ».

Actuellement, StreetNet International a trois grandes priorités en matière de l’éducation des travailleurs. Selon Annie Diouf, trésorière de StreetNet et membre du sous-comité de l’éducation des travailleurs, ces priorités sont :

  • Former des formateurs spécialisés sur l’éducation des travailleurs, capables de dispenser des formations aux membres de StreetNet.
  • La création d’un curriculum de formation compte tenu des objectifs de développement durable.
  • Fournir des outils pour dispenser la formation et pour évaluer ces formations et leur impact.
StreetNet’s Asia Regional Workshop 2019 with Sibailly Douhore, currently Education Consultant

Annie souligne l’importance de cette éducation pour les travailleurs de l’économie informelle. « Cela leur permet d’être à jour avec l’évolution du monde du travail, de connaître leurs droits et devoirs envers le gouvernement et eux-mêmes, de comprendre les normes fondamentales du travail, telles les conventions internationales et les recommandations de l’OIT. Cela simplifie également aux travailleurs de l’économie informelle les possibilités d’approcher les autorités étatiques et locales ». Elle dit : « L’éducation des travailleurs doit les servir pour participer à la construction de la société et accéder à un travail décent et durable qui améliorera leurs conditions de vie avec la dignité ».

Sibailly Douhore, collaborateur de longue date de StreetNet qui travaille actuellement en tant que consultant en éducation, a de nombreuses expériences dans la fourniture de formations aux travailleurs de l’économie informelle. Selon Sibailly, l’éducation ouvrière est comme l’éducation des adultes dans le sens qu’elle requiert des méthodes actives et participatives qui reconnaissent la valeur de leurs expériences de vie.

Il est très important d’être conscient des vulnérabilités uniques et du potentiel des vendeurs de rue et autres vendeurs informels. Les compétences des travailleurs de l’économie informelle en matière de négociation sont très différentes de celles qui sont employées par les syndicats formels car il ne s’agit pas des relations entre l’employeur et l’employé, mais plutôt des relations entre les vendeurs et les autorités. De plus, il est important d’adapter leur cours aux besoins et à la disponibilité des participants.

Comme l’explique Sibailly, « les vendeurs travaillent pour leur propre compte. Lorsqu’ils suivent une formation, ils perdent des jours de vente et donc des revenus ». Par conséquent, il est encore plus important de s’assurer que ces cours auront un effet sur le terrain et un impact direct sur la capacité des vendeurs à améliorer leur vie. Sibailly ajoute que, bien que de nombreux vendeurs soient désormais reconnus comme des travailleurs, il n’existe toujours aucun mécanisme pour soutenir la formation des travailleurs de l’économie informelle.

Lorsque la pandémie COVID-19 est apparue, le personnel de StreetNet était déjà habitué à travailler en ligne avec une équipe virtuelle. Cependant, il est vite devenu évident que d’autres parties du travail de StreetNet devraient être réajustées, notamment l’éducation. Oksana explique : « Nous avons réalisé que nous devions nous concentrer sur la formation en ligne, repenser nos cours de formation existants ou créer de nouveaux cours en ligne, du matériel utile, des ressources et des programmes pour nous adapter à une formation virtuelle.

Partenariat pour l’éducation de tous les travailleurs : StreetNet & IFWEA


IFWEA 23rd General Conference Workshop

StreetNet et IFWEA collaborent depuis plusieurs années, mais COVID-19 a encore renforcé le partenariat de nos organisations. Actuellement, Maíra Vannuchi, organisatrice de StreetNet, chargée de la région des Amériques, siège au conseil d’administration de l’IFWEA. Elle a réitéré l’engagement de StreetNet en faveur du renforcement des capacités en tant qu’étape essentielle pour défendre les droits des travailleurs : « Nous croyons que l’éducation ouvrière est un fondement du travail de base et d’organisation pour les travailleurs de l’économie informelle et nous nous sommes efforcés d’améliorer nos outils pour atteindre plus de travailleurs et élargir notre lutte internationale pour les droits des vendeurs de rue et autres vendeurs informels ».

Sibailly explique pourquoi ce partenariat entre ces deux organisations est si important pour StreetNet : « L’idée principale est de voir comment toutes les organisations affiliées de l’économie informelle dans toutes les régions du monde pourraient bénéficier à moindre coût des différentes formations, en particulier, de la formation en ligne dispensée par l’Académie du travail en ligne (OLA).

Pour en savoir plus sur le travail de l’IFWEA et de l’OLA, nous avons contacté Renaldi Prinsloo. Elle est éducatrice, chargée du développement des programmes en ligne de l’IFWEA, ce qui signifie qu’elle oriente principalement les organisations sur la façon de concevoir des cours en ligne en OLA. Par son travail, elle soutient la mission d’IFWEA qui consiste à bâtir une communauté mondiale du savoir. Selon Renaldi, « Nous facilitons la coopération mondiale entre les éducateurs ouvriers pour faire progresser les méthodologies, les connaissances et les pratiques éducatives. Nos bénéficiaires sont pour la plupart des organisations de travailleurs démocratiques qui promeuvent une sorte de liberté, de justice ou d’égalité », explique-t-elle. L’IFWEA organise des ateliers et des cercles de formation et fait intégrer des méthodologies de formation populaire telles que des pièces de théâtre, des concerts, de la poésie et différentes formes d’art.

Bien que l’IFWEA soit basée à Cape Town (Afrique du Sud), elle a ses affiliées partout dans le monde. En tant que telle, elle réunit une grande variété de travailleurs et d’éducateurs. Cette diversité est l’une des choses que Renaldi apprécie le plus dans son travail, « la richesse de la compréhension, la richesse des connaissances et la richesse des expériences que les gens apportent aux différents cercles de formation, réunions et plateformes ».

L’approche unique à l’éducation des travailleurs

L’éducation des travailleurs diffère des autres méthodologies d’apprentissage car elle est fortement basée sur les principes de liberté, de justice, d’égalité, de solidarité et d’inclusion. Comme le dit Renaldi, « Cela commence par valoriser l’expertise de chaque personne et reconnaître que chacun a une voix et que chacun peut contribuer à l’apprentissage de ses expériences passées et des connaissances qu’il possède ».

Par conséquent, il y a deux aspects principaux qui composent l’approche unique de la formation des travailleurs : savoir comment évaluer la situation de chaque participant en matière de connaissances et d’expérience, et en tirer parti au sein du groupe ; et s’assurer que la formation garde toujours son aspect participatif. Cela signifie que la formation des travailleurs ne consiste pas simplement à transmettre des informations, mais plutôt à débattre et à partager des opinions, des réalités vécues et des connaissances.

Renaldi Prinsloo, Educator & Online Curriculum Developer

Ces valeurs constituent la base des formations présentielles dispensées par StreetNet sur les compétences de négociation. Comme l’explique Sibailly : « Le cours met l’accent sur les discussions en groupe basées sur l’expérience des participants, sur les visites de marché pour faire référence à ce qui se passe sur le terrain, sur les visites dans les bureaux de la mairie et de la police ou des douanes pour se familiariser avec les partenaires de négociation, sur le jeu de rôle, etc. ».

L’expérience de StreetNet a démontré à quel point ce type de formation peut changer la vie des travailleurs. « Je pense qu’un investissement adéquat dans la formation des travailleurs à tous les niveaux structurels est le moyen le plus efficace de renforcer et de responsabiliser les organisations de travailleurs afin de leur permettre de développer des solutions adaptées à tous les défis auxquels elles sont confrontées dans leur vie quotidienne difficile », explique Oksana.

Pourquoi les organisations de travailleurs devraient-elles se concentrer sur la formation des travailleurs en ligne

L’application des principes de la formation des travailleurs à l’apprentissage en ligne se voit souvent difficile. Cependant, l’expérience de Renaldi avec OLA lui a appris le contraire.

« Juste pour donner un exemple’, dit-elle, « les cercles de formation qui sont organisés en ligne sont tous participatifs. C’est un environnement en ligne, mais le processus d’apprentissage qui a lieu est très similaire. Bien qu’il y ait quelques ajustements (par exemple, vous ne pouvez pas diviser les personnes dans une salle physique, mais vous pouvez diviser les groupes selon les différents salons de discussion). Vous devez vous adapter, mais il existe des moyens de faire fonctionner ces méthodes ».

Pour Renaldi, la formation des travailleurs en ligne est un moyen de « combler le fossé numérique ». Le faible coût et la flexibilité de la formation en ligne sont des avantages supplémentaires, mais il est également important de considérer que les outils en ligne ne deviendront de plus en plus importants avec le temps et que les organisations de travailleurs ne doivent pas être laissées pour compte. Cela a été très clair par la pandémie COVID-19, qui a conduit à une forte demande pour les cours d’IFWEA en ligne.

Ce faisant, il est très important que les organisations de travailleurs investissent dans les compétences numériques et que les formateurs des travailleurs apprennent à concevoir et à dispenser des cours en ligne.

« Certes, c’est là que le monde entier évolue, vers les ressources numériques », affirme Renaldi. « Et les organisations de travailleurs, en général, sont très en retard en matière de technologie. L’éducation en ligne sera une bonne chose à introduire, car à long terme, nous y irons n’importe où, et plus tôt nous comprendrons la valeur et les moyens et les méthodes qui pourraient être utilisés, plus vite nous commencerons à apprendre, et mieux cela sera pour nous tous ».

Bien que les méthodes d’apprentissage en ligne puissent sembler décourageantes pour les éducateurs formés à la formation des travailleurs en présentielle, le plus important est de veiller à ce que les principes de la formation des travailleurs soient respectés. Selon Renaldi, « Si la formation en ligne est dispensée selon la bonne méthodologie d’éducation des travailleurs, elle crée des espaces pour que les travailleurs apprennent dans un cadre participatif et inclusif. Ainsi, ce n’est pas nécessairement l’outil dématérialisé lui-même qui permettra de mieux comprendre les travailleurs, mais la création d’une plate-forme en ligne où les travailleurs peuvent partager et parler de ces problèmes avec d’autres personnes, dans le même pays ou non, qui favorisera et développera la compréhension et les connaissances, permettant de partager et apprendre ensemble ».

Annie Diouf, StreetNet’s Treasurer and member of the Sub-Committee on Workers’ Education

Pour Annie, la formation des travailleurs en ligne est également un investissement valable pour les organisations. « Il est très important d’investir dans la formation en ligne, en particulier, pour les leaders et les formateurs, car cela peut empêcher StreetNet d’avoir des dépenses pour des séminaires de formation et faire déplacer régulièrement ses membres. Nous gagnons également du temps et les informations ne sont jamais en retard », explique-t-elle. Cependant, elle ajoute, « la formation en ligne peut également présenter des inconvénients en raison du manque de dispositifs électroniques et logistiques nécessaires à la vulgarisation des cours d’éducation au niveau local ». C’est pourquoi, la formation en ligne nécessite non seulement des investissements pour le développement d’un bon programme et la formation des formateurs, mais aussi des investissements dans les outils technologiques nécessaires pour suivre les cours.

Avantages de la formation des travailleurs en ligne pour les travailleurs de l’économie informelle

La formation des travailleurs en ligne ne se limite pas aux syndicats formels. En fait, cette formation est particulièrement avantageuse pour les travailleurs de l’économie informelle. Comme le dit Renaldi, « actuellement, les travailleurs de l’économie informelle et les organisations de travailleurs n’ont peut-être pas un accès facile aux plates-formes en ligne, mais l’investissement permettant de réduire cet écart et la construction de ce pont pourrait permettre d’accéder à cette autre forme de formation, qui sera certainement bénéfique pour eux, à plusieurs niveaux ».

Conformément à la recommandation de l’OIT sur la transition de l’économie informelle vers l’économie formelle (Recommandation n°204, 2015), les organisations de travailleurs de l’économie informelle s’intéressent aux stratégies qui permettent la formalisation du travail informel d’une manière compatible avec les normes internationalement reconnues en matière de droits de l’homme et de protection sociale.

Renaldi est convaincue que la formation des travailleurs en ligne a un rôle à jouer dans cette transition. Elle est devenue plus accessible et plus abordable et sa flexibilité est devenue plus compatible avec la vie quotidienne des travailleurs de l’économie informelle. Que les cours se concentrent sur les compétences de négociation ou les tâches quotidiennes liées à la gestion des affaires, la formation en ligne est toujours utile. « De l’enseignement dédié à la préparation des factures, à la gestion de systèmes particuliers, en passant par les expériences d’apprentissage plus avancées, ces connaissances pourraient toutes être offertes par le biais de la formation en ligne », dit-elle.

Oksana accepte que l’amélioration des matériels éducatifs permettant de s’adapter à un monde en mutation soit l’une des priorités des organisations de travailleurs de l’économie informelle. « Nous devons continuer à renforcer les capacités et à sensibiliser nos membres en toutes conditions et en toutes circonstances. Il s’agit simplement de réajuster notre état d’esprit et d’investir un peu plus dans les outils de communication, mais avec les nouvelles technologies disponibles, nous devons simplement en tirer le meilleur parti possible. Nous devons être toujours sur la bonne voie face à une dynamique mondiale qui change si rapidement et fournir des solutions innovantes qui seront pertinentes et utiles à nos membres ».

Traversée de StreetNet vers la formation des travailleurs en ligne

En août 2020, l’équipe de StreetNet a suivi la formation de Renaldi sur la création et le développement du cours en ligne. Cette expérience d’apprentissage sera suivie d’un cours pilote avec la participation des affiliés de StreetNet. C’est la première étape vers l’élaboration d’un programme complet pour les vendeurs informels. Comme l’explique Renaldi, « notre rôle en tant que formateurs est de continuer à nous améliorer et à réfléchir à la manière dont la formation des travailleurs en ligne peut être promue dans le contexte de StreetNet. Le cours pilote que nous avons mis au point avec les formateurs de StreetNet sera un bon indicateur de ce que StreetNet pourrait faire et représente éventuellement des changements que la formation en ligne pourrait entraîner dans la vie des travailleurs de l’économie informelle ».

Pour Renaldi, la décision de StreetNet d’investir dans la formation des travailleurs en ligne est judicieuse. Elle demande : « Si nous pouvons la rendre plus accessible et disponible gratuitement, pourquoi pas ? Pourquoi voudrions-nous être en retard ? ». Son expérience lui a appris que la formation des travailleurs en ligne ouvre aux travailleurs de divers horizons et donne l’opportunité de renforcer leurs actions et « leur permet de revendiquer leur droit démocratique et leurs responsabilités à avoir un impact social ».

StreetNet continuera à investir pour rendre la formation des travailleurs aussi accessible et inclusive que possible. Comme l’explique Oksana, « Nous devons toujours nous rappeler que la formation est notre véritable arme, c’est un pouvoir que nous priorisons et utilisons dans StreetNet car il restera à la demande quel que soit le monde dans l’avenir ».

Exchange Workshop on Informal Economy Worker Organizing, Laos, 2016, with Oksana Abboud

Si vous êtes intéressé par la formation des travailleurs en ligne, n’hésitez pas à vous inscrire aux cours proposés par l’IFWEA et en savoir plus. L’IFWEA souhaite également établir des partenariats avec d’autres organisations alignées sur les principes de la formation des travailleurs et développer leur communauté d’apprentissage mondiale. Suivez l’exemple de StreetNet et investissez dans la formation des travailleurs en ligne !