Nous lançons un programme de formation sur le financement participatif !

Nous lançons un programme de formation sur le financement participatif !

La popularité du financement participatif ne cesse pas d’augmenter, mais de nombreuses organisations de travailleurs de l’économie informelle n’ont pas encore saisi cet outil de collecte de fonds. Désormais, les organisations de vendeurs de rue, affiliées à StreetNet, ont la possibilité de développer leurs compétences en financement participatif.

StreetNet lance un programme de formation sur le financement participatif exclusivement pour ses affiliés. Ce programme donnera aux organisations de vendeurs informels l’occasion d’en apprendre davantage sur le financement participatif et de mettre en œuvre leur propre campagne, afin qu’elles puissent devenir plus résilientes et financièrement viables !

Pourquoi le financement participatif ? Exemples du Brésil et de New York

La pandémie a entraîné des conséquences désastreuses sur les moyens de subsistance des vendeurs de rue et autres vendeurs informels, dont beaucoup n’ont pas été inclus dans les programmes d’aide dans leur propre pays en raison d’un manque de reconnaissance de cette catégorie de travailleurs. Les vendeurs de rue qui ne pouvaient pas travailler étaient confrontés à la pauvreté et à la faim et ne bénéficiaient d’aucune protection.

Voilà pourquoi certaines organisations ont décidé d’investir dans des campagnes qui renforceraient la solidarité des vendeurs de rue et leur permettraient d’aider leurs membres. Le Mouvement uni des vendeurs de rue (MUCA), qui fait partie de l’UNICAB, affilié de StreetNet au Brésil, a lancé la campagne « Vaquinha dos Camelôs » (financement participatif des vendeurs de rue) et a réussi à collecter plus de 5 000 dollars américains pour fournir des kits d’urgence de base à leurs membres. Grâce aux médias sociaux, à WhatsApp et à l’organisation communautaire, ils ont réussi à rallier leurs supporteurs et à faire une réelle différence dans la vie des colporteurs et des vendeurs de rue à Rio de Janeiro. Comme l’explique Guilherme Franco, qui a mené la campagne :

« L’essentiel n’est pas seulement de faire un don, mais d’encourager les autres à vous joindre. Il ne s’agit pas d’un travail individuel, mais du travail de réseautage. Nous avons donné le matériel de communication aux vendeurs afin qu’ils puissent demander eux-mêmes des dons. Par exemple, « j’ai besoin d’aide – vous pouvez aider ici ». Les bons mots mobilisent. Le mouvement existait déjà, nous avions juste besoin de mobiliser les gens ».

À New York, le Centre de Justice urbaine (Urban Justice Center), en partenariat avec le Projet des vendeurs de rue (Street Vendor Project), un autre affilié de StreetNet, a également mené une campagne de financement participatif très réussie – Street Vendor COVID-19 Emergency Fund (Fonds d’urgence COVID-19 pour les vendeurs de rue). À l’heure actuelle, ils ont recueilli plus de 165 000 dollars américains, ce qui leur a permis de verser des paiements de secours de 300 dollars américains directement à bon nombre de leurs membres. La campagne a été lancée il y a plus d’un an, le 25 mars 2020, et elle se poursuit toujours. Pour eux, la narration était la clé pour attirer les donateurs et maintenir l’élan. Selon Mohamed Attia :

« Partager des histoires, des informations sur les familles et des photos nous a aidés à impliquer les gens dans la campagne et à la rendre réelle.  Par exemple, l’histoire sur Maria, une mère célibataire, qui est allée travailler pendant dix heures et n’a fait que sept dollars de ventes. Les gens ne le croiront pas, mais c’est crucial pour attirer l’attention »

Des exemples, tels que ceux de MUCA et du Street Vendor Project, ont convaincu StreetNet d’investir dans le renforcement des capacités de financement participatif, afin que d’autres organisations puissent reproduire cette réussite.

Selon Maíra Vannuchi, notre organisatrice pour les Amériques, qui participe actuellement au développement de la stratégie d’éducation de StreetNet, « Nous comprenons que le financement participatif est un outil pour développer et renforcer les capacités de nos organisations, car il s’agit d’une tendance majeure dans la collecte de fonds dans le monde, qu’il est possible de mener par les organisations pour répondre aux situations d’urgence ». Elle ajoute : « Nous avons choisi de développer ce cours pour permettre à nos membres d’utiliser cette ressource chaque fois que nécessaire. En plus d’offrir une capacité de soutien financier et une autonomie, il s’agit aussi d’un atout précieux dans le développement de la communication des organisations permettant ainsi de persuader le publique sur la contribution des vendeurs de rue aux villes et à l’économie des pays et, en même temps, prendre conscience de la précarité et de la vulnérabilité auxquelles ils sont exposés ». 

Le cours pilote

Depuis juin 2020, StreetNet développe un cours pilote visant à renforcer les capacités de financement participatif pour les affiliés sélectionnés, dispensé par Marco Kuntze de Relishing Digital, consultant engagé par WIEGO pour soutenir StreetNet dans ce projet. Pour Marco, le cours peut être un outil extrêmement utile pour les organisations de travailleurs de l’économie informelle, déclarant que « le financement participatif est un excellent moyen pour les organisations de travailleurs de l’économie informelle pour collecter des fonds auprès de nombreuses personnes pour des projets spécifiques tout en sensibilisant au travail fantastique qu’elles accomplissent ».

Le cours pilote visant à renforcer les capacités de financement participatif était composé de six sessions, chacune portant sur une étape spécifique de la préparation et de la mise en œuvre d’une campagne :

  • Comprendre ce qu’est le financement participatif et quels seraient les avantages pour vous ;
  • Planifier votre campagne et définir vos objectifs ;
  • Sélectionner la bonne plateforme de financement participatif à utiliser ;
  • Raconter votre histoire, créer votre page, obtenir vos premiers dons et partager votre page ;
  • Fidéliser vos supporters tout au long de votre campagne, suivre votre objectif et mettre à jour vos plans ;
  • Clôturer votre campagne, remercier vos supporters, mettre votre projet en œuvre et rester en contact avec vos supporters.

Les affiliés qui ont participé au cours pilote étaient le Syndicat des Travailleurs Indépendants de l’Économie Informelle (SYTRIECI) du Rwanda, l’Union des associations de travailleurs informels (UNIWA) du Ghana, et le « Travail dans l’économie informelle » du Bangladesh. Chacun d’eux a eu accès aux cours de mentorat, dispensés par Marco Kuntze et par les membres du personnel de StreetNet. « C’est merveilleux de voir la passion des gens qui travaillent sur les projets de financement participatif de StreetNet, leur volonté d’essayer quelque chose de nouveau et leur désir d’apprendre de nombreuses nouvelles compétences », déclara Marco.

Les participants ont partagé avec nous les principaux défis et les leçons tirées de leur expérience. Pour Jeannete de SYTRIECI, il était essentiel de connaître l’importance de la mobilisation et de la narration de l’histoire ; pour Deborah de l’UNIWA, le réseautage et le soutien d’une organisation de travailleurs plus large ont changé la donne pour leur campagne ; et pour Repon de LIE, le cours de financement participatif a été bénéfique pour le développement des compétences de leur équipe et resterait un objectif à long terme.

Tous les participants ont décrit le cours pilote comme une ressource importante et utile et se sont engagés à développer leurs compétences en financement participatif.

La trousse à outils sur le financement participatif : un instrument essentiel conçu pour les travailleurs de l’économie informelle

Les expériences des affiliés ayant participé au cours pilote, ont inspiré la création de la Trousse à outils, commandée par WIEGO en collaboration avec StreetNet International, rédigée et produite par Relishing Digital.

Cette ressource fournit des instructions étape par étape sur la façon de lancer une campagne de financement participatif et offre des exemples utiles d’études de cas, ainsi que des modèles utiles pour planifier et mettre en œuvre des campagnes.

Le programme de formation sur le financement participatif que StreetNet lance actuellement suivra de près cette trousse à outils de financement participatif et l’associera à des leçons et à des séances de mentorat.

Jusqu’à présent, le parcours de financement participatif de StreetNet a été une riche expérience d’apprentissage. Nous espérons que davantage d’affiliés saisiront cette opportunité pour diversifier leurs sources de financement et mobiliser plus de supporters pour qu’ils se tiennent à leurs côtés et défendent les droits des vendeurs de rue !

Si vous êtes affilié à StreetNet et souhaitez rejoindre le programme de formation sur le financement participatif, veuillez contacter votre organisateur régional !