Résolution No. 16: La Privatisation des Marchés

Ayant NOTE:

Le changement du système politique, de la gouvernance et par conséquent des Gouvernements, il y a eu un changement dans la politique économique dans la plupart des pays qui se sont lancés dans les Programmes d’Ajustement Structurel dont la privatisation des entreprises publiques au nom du désengagement du Gouvernement;

Le rapport de l’Agence de la Privatisation de la Zambie par Exemple, selon le quel en 2005 déjà, 289.257 compagnies y compry les entreprises minières qui rapportent plus de 60% des devises étrangères, ont été vendus;

Que des différents modes de privatisation ont été appliqués, y compris les liquidations, concessions, bails, achats par les employés/gestionnaires, et le plus populaire a été la vente de la plupart des actions;

Les Marchés, qui ont toujours été les lieux de travail pour les vendeurs de marché et leurs familles, sont maintenant les cibles de la privatisation – et les privatiser (surtout au profit des gens qui ne sont pas vendeurs de marché) va et est en train de les priver de leurs moyens d’existence économique et sans pouvoir, ce qui les rend denués dans leurs propres pays;

Les Mouvements sociaux à travers le monde, sont profondément engagés dans la promotion de la dimension sociale de la mondialisation, nous les travailleurs de l’économie informelle du monde, qui croyons que nous faisons partie d’un mouvement social qui représente les travailleurs vulnerables, et que le malaise socio-économique ou comme les autres l’appellent maintenant – le tsunami de la pauvreté, a été causé par l’agenda néo-libéral, et la privatisation est au centre de cet agenda.

Par la présente DECIDE:

De dénoncer les intentions des Gouvernements de vendre les marchés et lutter pour sauavegarder nos places de travail (marchés) qui sont nos moyens économiques de vivre;

De revendiquer un pouvoir économique en offrant les opportunités économiques du marché aux vendeurs de marché qui sont les premiers locataires du gouvernement, et que le seul mode de promotion du bien commun au lieu et place de la gourmandise personnelle c’est à travers les Coopératives;

Demander à la Communauté Internationale de ne plus donner de l’aide économique aux pays qui sont en train de priver leurs citoyens des moyens de vie économique.

PROPOSE par: AZIEA

APPUYE par: NUIEWO