Campagne Participative Pour Produire Un Manifeste International Des Vendeurs De La Rue

Contexte

En 1995 un grouped’activistes en provenance de 11 pays qui s’étaient engagés à augmenter la visibilité, la voix et le pouvoir en négociation des vendeurs de la rue dans le monde entier, se sont rencontrés à Bellagio, en Italie. Ils ont développé un manifeste préliminaire des vendeurs de la rue connu sous le nom de Déclaration de Bellagio. Ils ont aussi pris la décision qu’une fédération internationale devrait être mise en place pour promouvoir et protéger les droits des vendeurs de la rue. Cette fédération a été inaugurée en Novembre 2002 sous le nom de StreetNet International. À la fin de 2005, StreetNet International avait 20 organisations affiliées représentant les vendeurs de la rue, vendeurs au marché informel et colporteurs dans 18 pays d’Afrique, Asie et Amérique latine. Fondé sur la connaissance et l’expérience de ses organisations membres, StreetNet est maintenat capable de produire un manifeste actualisé des vendeurs de la rue avec la participation totale d’une grande variété des organisations des vendeurs dans beaucoup des pays différents, le rôle directeur dans ce processus étant joué par les affiliés de StreetNet.

Buts de la Campagne.

  1. Conscientiser le public sur la situation des vendeurs de la rue, vendeurs au marché informel et colporteurs ainsi que leur contribution à l’économie locale et internationale.

  2. Changer les perceptions publiques négatives injustifiées et mal renseignées qui éxistent dans la majorité des pays sur les vendeurs de la rue.

  3. Promouvoir la reconnaissance officielle des vendeurs de la rue, vendeurs au marché informel et colporteurs en tant que travailleurs qui ont accès aux mêmes droits de base que d’autres travailleurs conformément aux normes internationales développées par l’Organisation Internationale du Travail.

  4. Mobiliser les vendeurs de la rue, vendeurs au marché informel et colporteurs pour exprimer clairement leurs besoins et préoccupations.

  5. Permettre aux besoins et préoccupations des groupes les plus pauvres et plus marginalizes qui luttent le plus, d’être écoutés et reconnus. Ça veut dire qu’un accent sera mis sur les femmes vendeuses, en tant que groupe majoritaire, et les groupes minoritaires marginalisés comme les vendeurs handicapés qui présentent des besoins particuliers.

  6. Aux vendeurs de la rue, vendeurs au marché informel et colporteurs de développer eux-mêmes le manifeste, en tant qu’un énorme processus de recherche participative, dirigé par les femmes, les plus pauvres et les vendeurs très marginalisés.

  7. Les vendeurs de la rue, vendeurs au marché informel et colporteurs devront recruter les autres pour se joindre à la campagne en sollicitant leurs besoins et inquiétudes et par-là les encourager à s’organiser ou à adhérer et renforcer les organisations déjà éxistantes.

  8. Développer un manifeste fondé sur les besoins et préoccupations collectionnées parmi les vendeurs de la rue, vendeurs au marché informel et colporteurs du monde entier sous forme d’un document vivant représentant leurs aspirations collectives.

  9. Développer un manifeste qui peut constituer la base des demandes pour les négociations collectives des vendeurs de la rue, vendeurs au marché informel et colporteurs dans leur lutte pour mettre en place des systèmes légaux représentationnels pour eux-mêmes au niveau local, national et international.

Les activités de la campagne.

Une fois que StreetNet aura adopté la campagne pour le manifeste, tous les vendeurs de la rue, vendeurs au marché informel et colporteurs ainsi que leurs organisations seront invités pour initier les actions au niveau local, régional et national.

Activités au niveau local.

  1. Former des comités locaux de campagne (CLC) sous la direction de n’importe quel affilié de StreetNet dans la région. S’il n’ya pas d’affilié de StreetNet, n’importe quelle autre organisation peut être démocratiquement élue par les participants pour diriger le comité de campagne dans cette région – mais chaque affilié de StreetNet dans ce pays ou le bureau de StreetNet International devrait être tenu au courant . Tous les comités de campagne devraient être composés d’au moins 50% des femmes, conformément à la politique de StreetNet sur la promotion féminine

  2. Les CLCs devraient organiser des sessions de discussion sur comment atteindre tous les vendeurs de la rue y compris les femmes, vendeurs handicapés, employés ou agents des vendeurs, vendeurs itinérants, vendeurs non reconnus et enfants travaillant comme vendeurs.

  3. L’activité principale de la campagne sera composée des réunions générales et groupes de reference pour les vendeurs de la rue, vendeurs au marché informel et colporteurs afin de recueillir leurs besoins et préoccupations et les enregistrer. Le register des présences doit aussi éxister avec une mention du sexe des participants, type de vente qu’ils font et place de vente.

  4. Envoyer tous les besoins et préoccupations collectionnés des vendeurs au comité national de campagne (CNC), à n’importe quel affilié de StreetNet ou au bureau de StreetNet International – par écrit – manuellement, par fax, par courrier électronique ou n’importe quel autre moyen fonctionnel. Les cassettes où sont enregistrées les discussions,peuvent aussi être envoyées.

  5. Contacter le media local et les journaux communautaires ainsi que les stations de Radio pour attirer l’;attention du public sur la campagne et ses objectifs

  6. Impliquer d’autres organisations ou partenaires sociaux opérant dans le milieu (ONGs, Syndicats, employeurs) dans des aspects spécifiques des activités de la campagne – pour jouer un rôle de soutien (étant entendu que ce sont les vendeurs de la rue qui dirigent la campagne).

  7. Contacter les autorités locales et les partis politiques pour les informer à propos de la campagne et obtenir des garanties de leur part qu’ils vont s’impliquer dans les dialogues sociaux (et là où c’est possible les négociations collectives) concernat les conclusions.

Activités au niveau National

  1. Former un comité national de campagne (CNC) sous la direction d’affilié(s) de StreetNet dans chaque pays. Si le comité de campagne est formé dans un pays qui n’a pas d’affilié de StreetNet, n’importe quelle autre organisation peut être démocratiquement élue par les participants pour diriger – mais le bureau de StreetNet International doit être tenu informé. Tous les comités de campagne doivent être composés d’au moins 50% des femmes, conformément à la politique de StreetNet sur la promotion féminine.

  2. Le CNC devrait organiser des sessions de discussion sur comment atteindre les vendeurs de la rue dans des régions moins organisées du pays – mettant un accent particulier sur les femmes, vendeurs handicapés, vendeurs itinérants, vendeurs non reconnus et enfants travaillant comme vendeurs.

  3. L’activité principale de la campagne du CNC sera aussi constituée des réunions générales, séminaires et groupes de reference pour les vendeurs de la rue, vendeurs au marché informel et colporteurs afin de recueillir leurs besoins et préoccupations et les enregistrer au niveau national, ou dans les régions où il n’ya pas de CLC. Le registre des présences doit aussi éxister avec une mention du sexe des participants, quel type de vente ils font et où.

  4. Le CNC devrait assister les CLCs là où on leur demande de le faire.

  5. On va réunirensemble les membres compatissants des médiaspour qu’ils aident à concevoir une stratégie médiatique afin de promouvoir la campagne et faire avancer ses objectifs.

  6. Collectionner et compiler les besoins et préoccupations des vendeurs à partir des CLCs, d’un affilié de StreetNet dans le pays – par écrit – et faire les copies des cassettes où sont enregistrées les discussions.

  7. Produire un bulletin de campagne nationale, dépliants et bulletin électronique si possible.

International.

  1. Le conseil international va mettre en place un comité de StreetNet pour la campagne internationale (CSCI) pour coordonner la campagne du manifeste et la campagne des villes du niveau mondial pour tous (VNMT).

  2. Un registre de toutes les activités des CLCs et CNCs sera gardé dans le bureau de StreetNet International.

  3. Nous aurons besoin d’échanger les idées et informations, coopérer à tous les niveaux et nous serrer les coudes pour l’activité conjointe. StreetNet International va fournir le soutien à la limite de ses possibilités et tiendra les affiliés informés à propos des acivités des uns et des autres. StreetNet va aussi aider à coordonner l’ activité afin de s’assurer que les voix des vendeurs de la rue, vendeurs au marché informel et colporteurs sont entendue au niveau international à travers le monde entier.

  4. Le journal de StreetNet aura une page régulière dédiée à la campagne VNMT et la campagne du manifeste

  5. Le site web de StreetNet va maintenir une page web sur la campagne VNMT et une page web sur la campagne du manifeste.

Problèmes

Lorsque les besoins, preoccupations et demandes des vendeurs sont en voie de collection,on leur demanderait d’exprimer leurs vues sur autant des thèmes suivants que possible:

  • Droits économiques et du travail

  • Organisation et representation

  • Planification urbaine, reglémentation spatiale et commerce informel

  • Infrastructure, transport et autres équipements

  • Santé, Sécurité et environnement

  • Finances et Crédit

  • Services de soutien technique et non financier

  • Commerce, tarif et autres reglémentations liées aux produits

  • Aspirations et besoins en formation

  • Femmes vendeuses

  • Vendeurs handicapés

  • Vendeurs étrangers

  • Enfants travaillant comme vendeurs et vendeurs assistants

  • Travail familial dans le commerce informel

  • Besoin en protection sociale

Emploi du temps

La réunion du conseil de StreetNet International qui se tiendra en Avril 2006, devrait mettre en place le CSCI, déterminer la date du lancement et décider sur le nom officiel de la campagne du manifeste. Cette campagne sera conduite en phases comme suit:

Phase I

  • Conscientiser le public à propos de la situation des vendeurs de la rue, vendeurs au marché informel et colporteurs, ainsi que leur contribution à l’économie locale et nationale.

  • Conscientiser les vendeurs de la rue, vendeurs au marché infirmel et colporteurs à propos de la campagne et la mise en place des CNCs et CLCs

  • Finaliser les plans sur les campagnes nationales dans autant des pays que possible autour du nouveau Manifeste international des vendeurs de la rue. Cette campagne est conçue de manière à permettre aux vendeurs de la rue, vendeurs au marché informel et colporteurs, d’exprimer dans leurs propres mots quels sont leurs besoins demandes et aspirations. Le processus se fera de bas en haut et non de haut en bas et sera consultatif et participatif. Non seulement un tel processus est plus démocratique, mais ça sera aussi un exercice pour l’éducation et la conscientisation des vendeurs eux-mêmes ainsi que le reste de la société.

  • L’identification préliminaire de certains des problèmes qui ont la probabilité d’être soulevés

Phase II. Établir les demandes des vendeurs.

  • Ceci se fera principalement conformément à la methodologie de recherche participative qui sera organisée par les CLCs et les CNCs dans chawue pays comme dédrit ci-haut.

  • Nous allons solliciter davantage de vues générales à travers la publicité et arrangement pour les journaux, magazines et radio afin de se render compte systématiquement de l’opinion sur les problèmes spécifiques ou variés.

  • Les organizations nationals des vendeurs de la rue (affiliés de StreetNet y compris) ainsi que les alliances et organisations régionales peuvent à d’autres occasions organizer aussi des activités pour se renseigner sur l’opinion de leur members, et les enregistrer; c’est leur contribution pour la campagne.

Phase III Traitement des demandes.

  • Pendant cette phase, les demandes enregistrées,besoins et preoccupations qui ont été collectionnés parmi les vendeurs de la rue du monde entier dans toutes les formes différentes devraient être combinés et constituer une ébauche de document initial.

  • Le Conseil de StreetNet International devrait organiser un atelier pour la campagne internationale pour discuter des conclusions et comment elles pourraient être structures dans un manifeste. Cet atelier devra aussi servir pour la planification des phases suivantes de la campagne.

  • L’ébauche devra être mise sous la forme d’un document de discussion dans le quel toutes les lacunes flagrante et thèmes qui ont besoin de beaucoup plus de details, sont clairement identifiés – à être utilisés dans tous les pays comme base pour les phases suivantes de la campagne

Phase IV Promouvoir les débats nationaux sur les problèmes soulevés par les

Vendeurs.

  • Défier les autorités municipales et les partis politiques locaux, régionaux et nationaux. Comment s’occupent-ils des préoccupations des vendeurs de la rue, vendeurs au marché informel et colporteurs? Leur dire que nous suivons attentivement leurs politiques et actions et allons mesurer les changements entre maintenant et lorsque les élections prochaines se tiendront

  • Actions – Célebrer publiquement notre unité et puissance. Sortir sur la rue avec des chaines humaines, festivals, pique-niques, piquets, rassemblements conduits par les femmes dirigeantes vendeuses – Toute forme qui est susceptible d’amener les vendeurs ensemble et exposer leurs problèmes aux yeux du public.

  • Médias – Contacter la télévision locale, radio, journaux et revues et faire imprimer nos articles ainsi que diffuser/animer nos talk shows concernant la campagne du Manifeste et à propos de certains thèmes et problèmes qui émergent. Développer et distribuer des T-shirts, banderoles, affiches et tracts qui mettent l’accent sur les préoccupations des vendeurs de la rue, vendeurs au marché informels et colporteurs.

  • Activités culturelles – Demander aux auteurs dramaturges, danceurs, musiciens et artistes de développer des chansons et des représentations sur les problèmes des vendeurs.

  • Événements éducationnels – Organiser des discussions avec les vendeurs dans les rues et marchés où ils travaillent, mettre en place des leçons qui focalisent sur les vendeurs et d’autres travailleurs dans l’économie informelle, avec les étudiants et enseignants dans les écoles, collèges et universités,parler aux organisations locales des colporteurs et vendeurs à propos de la campagne du manifeste.

Phase V Cristalliser les demandes.

Cette phase devrait être composée des activités nationales et internationales qui focalisent sur les différentes voies de structurer le manifeste avec la possiblité de développer un

large consensus sur comment faire que le Manifeste soit plus utile aux organisations des vendeurs de la rue, vendeurs au marché informel et colporteurs.

Phase VI Formuler le Manifeste et Processus d’adoption.,

Cette phase devrait consister en la compilation et la production du Manifeste final, qui serait adopté eventuellement au Congrès International de StreetNet et lancé de préference lors d’un événement international de haut niveau qui devrait être discuté et identifié pendant la Phase III.

Phase VII Utiliser le manifeste pour améliorer la situation des vendeurs de la rue.

Cette Phase de suivi sera continuelle et va comprendre:

  • Attirer l’attention du public et mettre le manifeste aussi largement disponible que possible pour une conscientisation générale et en tant qu‘un outil organisationnel;
  • L’utiliser dans l’éducation des travailleurs concernant le secteur du travail des vendeurs de la rue;
  • L’utiliser dans la préparation des demandes pour les négociations collectives pour les vendeurs de la rue, vendeurs au marché informel et/ou colporteurs;
  • L’utiliser pour défendre la nécessité des forums de négociations collectives légales pour les travailleurs dans l’économie informelle en général ou les vendeurs de la rue en particulier;
  • L’utiliser dans des forums internationaux pour représenter la perspective générale des vendeurs de la rue, vendeurs au marché informel et colporteurs;
  • De plus en plus de discussions au StreetNet International sur les voies d’utiliser le Maniferste

Les partenaires de la campagne

StreetNet International en sa qualité d’organisation principale qui entreprend la campagne du Manifeste, va identifier les partenaires de la campagne aussi bien au niveau international que national dans ces pays où la campagne est lancée. Les affiliés de StreetNet vont diriger la campagne au niveau international.

Une distinction sera faite entre alliances stratégiques, forgées avec les organisations qui partagent largement la vision politique et stratégique de Streetnet, et des alliances plus tactiques forgées autour des domaines identifiés comme tant étant d’intérêt commun, avec les organisations qui ne partagent pas nécessairement la vision ou les intérêts primaries de Streetnet sur d’autres problèmes.

Le rendement de la campagne sera renforcé en engageant le soutien technique de qualité (comme la capacité de recherche, compilation des resultats dans un manifeste, analyses statistiques, publications dans de formes variées aux audiences différentes, traduction dans de langues différentes, etc.) - et nous allons nous assurer que l’assistance technique n’est pas engagée de sorte à saper le rôle dirigeant des vendeurs de la rue, vendeurs au marché informel et colporteurs dans la détermination de la nature du manifeste qui va finalement sortir de la campagne.

Alliances Stratégiques.

  • Mouvement syndical (International comme ICFTU et WCL, ainsi que des centrales syndicales nationales dans chaque pays)
  • Fédérations syndicales mondiales (surtout le ISP (International des Services Publics),le UNI (Réseau Syndical International) et leurs affiliés nationaux.
  • Les activistes des droits de l’homme
  • Avocats d’intérêt public
  • Mouvements/organisations des enfants travailleurs et des droits des enfants.

Alliances tactiques.

  • Planificateurs urbains
  • Officiers d’administration du gouvernement local et ceux chargés de faire respecter la loi
  • Entreprises d’intérêts organisés
  • Politiciens/Partis politiques
  • Conseils des consommateurs

Soutien Technique.

  • WIEGO (Femmes dans l’emploi informel: Mondialisation et Organisation).
  • ILO (Organisation Internationale du Travail) et ses bureaux régionaux et nationaux
Like us
Galerie
Follow us on Twitter

Cités Classe Mondiale pour Tous (Portugais Blog)

Il existe également une version du Blog en portugais où l'on peut accéder à des mises à jour personnelles sur les nouvelles et événements. On peut y accéder à travers ce lien: http://streetnetbrasil.wordpress.com/
StreetNet NewsBox

NewsBox

BRASIL. Camelôs fazem protesto na Avenida Rangel Pestana. G1 Globo (11 de abril de 2015).

BRASIL. Operação retira ambulantes do calçadão do centro de Maceió. G1 Glob (7 de abril de 2015) por Carolina Sanches.

BRASIL.  Operação da PM e Prefeitura vai retirar camelôs do Comércio. Primeira Ediçao (30 de março de 2015 ).

StreetNet Internationale

StreetNet Internationale

StreetNet Internationale est une alliance des vendeurs de rue. Elle était lancée à Durban en République Sud Africaine en Novembre 2002. Ses membres sont des organisations telles les coopératives, unions ou Associations. Ces dernières regroupent directement les vendeurs de rue, du marché, et/ou les marchands en qualité de membres, qui sont ainsi autorisés à s’affilier à StreetNet Internationale.

L’ objectif de StreetNet est de promouvoir l’ echange de l’information et idées sur les questions critiques à l’ endroit des vendeurs de rue, du marché, et d’ autres marchands: à titre d’ exemple, les vendeurs mobiles. Il doit aussi promouvoir les stratégies concernant l’ organisation pratique et la defence de leur intérêts.