"Se soucier des pauvres et non pas seulement du profit" - les Commerçants Informels du Brésil exhortent la FIFA

Le 1 er Mai, Journée International du Travail, CUT-Brésil, StreetNet International et Centre Gaspar Garcia des Droits de l'Homme invitent la FIFA à tenir sa promesse d'identifier des approches "constructives" pour le commerce informel en milieu urbain pendant la Coupe du Monde de 2014 au Brésil.

Ecrivant à l'occasion du 1er Mai, StreetNet International, CUT-Brésil et Centre Gaspar Garcia des Droits de l'Homme exhortent la FIFA à tenir sa promesse d'identifier des approches "constructives" pour le commerce informel en milieu urbain pendant la Coupe du Monde 2014 au Brésil.

"Les commerçants informels sont des travailleurs qui tentent de gagner honnêtement leur vie pour leurs familles. La FIFA doit sérieusement repenser sa politique concernant la mise en place de zones d'exclusion autour des stades et des parcs pour les fans, en raison de son impact négatif sur une partie  de la population urbaine pauvre, la plus vulnérable", a déclaré Manoel Messias Melo, secrétaire National des relations de travail de CUT.

"La FIFA a le pouvoir de vraiment changer la face de la Coupe du Monde au Brésil", a déclaré Nora Wintour, de StreetNet International. « Est-ce que les fans du football se sentiront bien en train de marcher dans le stade, tout en sachant que la FIFA a été responsable de la destruction des moyens de subsistance des commerçants locaux ? Non, ils ne le seront pas. Nous avons été invités à présenter des propositions réalisables. Nous les avons écrits aujourd'hui," a-t-elle expliqué.

"Laissez la FIFA montrer que ce n'est pas juste un autre exercice de relations publiques. StreetNet a entrepris une consultation et a identifié plus de 80 organisations de commerçants informels dans les 12 villes d'accueil. Nous avons des propositions concrètes sur la façon dont les municipalités peuvent travailler avec les organisations des commerçants informels, maintenant et pour le long terme.  CUT et le Centre Gaspar Garcia Centre ont travaillé avec les organisations des vendeurs pour mettre au point ces revendications" a ajouté Nora Wintour.

Maria, dirigeante de MUCA, responsable d'une organisation de vendeurs de rue affiliée à CUT à Rio, a expliqué: " Nous avons entendu ce qui est arrivé aux commerçants en Afrique du Sud. On leur a dit d'organiser et de revendiquer leurs droits pour travailler pendant la Coupe du Monde. Nous pensions que notre cause est juste. La FIFA et les différents autres niveaux du gouvernement au Brésil devraient montrer qu'ils se soucient des pauvres et non pas seulement du profit".

Les organisations recommandent:

  • que la FIFA encourage les autorités municipales à établir un forum de négociation (cadre statutaire de négociations) pour dialoguer avec les organisations représentatives de tous les vendeurs informels dans les différentes villes d'accueil 
  • que dans les espaces autour des stades et dans les parcs des supporters, 50% des stands (étalages) soient réservés aux commerçants locaux informels qui vendent des objets d'art typiques, des aliments et boissons typiques de la région. Ces stands doivent être loués à des commerçants informels à des prix abordables, tout en donnant la priorité, à des coopératives ou autres initiatives d'économie sociale de commerçants qui, autrement, perdent leurs espaces commerciaux, qu'ils soient ou non en possession d'une licence ou autorisation valable
  • que des alternatives appropriées pour le commerce informel soient développées dans chaque municipalité de manière consultative ; ces sites commerciaux doivent être financés à 50% par la FIFA et être conçus comme des solutions à long terme devant être mises en place en même temps pendant et après la Coupe du Monde, de sorte que ce soit un héritage social de la Coupe du Monde pour les commerçant informels

 Pour lire la lettre à la FIFA, s'il vous plaît cliquez ici...

Pour plus d'information:

Streetnet International
Nora Wintour, Coordinatrice de Campagnes: norawintour@live.co.uk
Maira Vanucchi, Consultant de StreetNet Brési: mariavanucchi@gmail.com
Sharon Pillay, Responsable Media et Publicité: sharonpillay4@yahoo.com

Central Unica dos Trabalhadores
Crystiane Peres CUT National Office: crystiane@cut.org.br

Contact Centre Gaspar Garcia des Droits de l"Homme
Luciana Itikawa: luciana.itikawa@gmail.com

Like us
Galerie
Follow us on Twitter

Cités Classe Mondiale pour Tous (Portugais Blog)

Il existe également une version du Blog en portugais où l'on peut accéder à des mises à jour personnelles sur les nouvelles et événements. On peut y accéder à travers ce lien: http://streetnetbrasil.wordpress.com/
StreetNet NewsBox

NewsBox

BRASIL. Camelôs fazem protesto na Avenida Rangel Pestana. G1 Globo (11 de abril de 2015).

BRASIL. Operação retira ambulantes do calçadão do centro de Maceió. G1 Glob (7 de abril de 2015) por Carolina Sanches.

BRASIL.  Operação da PM e Prefeitura vai retirar camelôs do Comércio. Primeira Ediçao (30 de março de 2015 ).

StreetNet Internationale

StreetNet Internationale

StreetNet Internationale est une alliance des vendeurs de rue. Elle était lancée à Durban en République Sud Africaine en Novembre 2002. Ses membres sont des organisations telles les coopératives, unions ou Associations. Ces dernières regroupent directement les vendeurs de rue, du marché, et/ou les marchands en qualité de membres, qui sont ainsi autorisés à s’affilier à StreetNet Internationale.

L’ objectif de StreetNet est de promouvoir l’ echange de l’information et idées sur les questions critiques à l’ endroit des vendeurs de rue, du marché, et d’ autres marchands: à titre d’ exemple, les vendeurs mobiles. Il doit aussi promouvoir les stratégies concernant l’ organisation pratique et la defence de leur intérêts.