Le Conseil Municipal s'engage à former un comité composé des autorités municipales et leaders des vendeurs de rue pour une interaction permanente, initier des projets pilotes dans cinq zones, marquer des lignes jaunes et organiser une enquête numérique des vendeurs avant la formation du TVC et des Zones de Vente

Angoissés et en colère sur la non-application de la politique nationale de 2004 pour les vendeurs de rue à Ludhiana et le harcèlement continu et l'expulsion des vendeurs de rue, l'Association Nationale des Vendeurs de Rue de l'Inde {NASVI) et son affilié appelée “Fédération Ludhiana Rehri Fadi” ont lancé une agitation le Lundi demandant la formation sans délai du Town Vending Committee (TVC) avec quarante pour cent de représentation des représentants des vendeurs de rue et pour la création de 75 Zones de Vente dans quatre des zones municipales de la ville. Environ un millier de vendeurs ont rejoint un énorme Aakrosh Sabha au Guru Nanak Dev Bhawan en ville pendant laquelle ils ont accusé le Conseil Municipal de montrer du mépris aux dispositions de la Politique Nationale dont la protection du mandat de moyens de subsistance des vendeurs à travers la formation du TVC et la création des Zones de vente ainsi que plusieurs décisions judiciaires de la Cour suprême en faveur des vendeurs de rue.

>

S'adressant aux vendeurs dans le Aakrosh Sabha, le Coordinateur national de NASVI, Mr. Arbind Singh a demandé aux vendeurs de s'unir dans le combat pour la protection de leur droit fondamental à la vie sécurisée et digne. “La ville vous appartient, vous avez aussi le même niveau de responsabilités dans son développement et la démocratie", Mr. Singh a dit aux vendeurs participants suivi de tonnerres d'applaudissements et des cris du slogan par les vendeurs.

Le Coordinateur de NASVI a dit: “Dix ans se sont écoulés depuis l'annonce de la Politique Nationale pour les Vendeurs de Rue, et maintenant la scène est également prête pour la législation centrale tant attendue en faveur des vendeurs de rue, mais les vendeurs sont toujours confrontés au harcèlement continu et à l'expulsion. La ville appartient à tout le monde, et non seulement aux agents immobiliers, aux promoteurs de centres commerciaux et à la classe possédante. Si nos villes doivent survivre et se développer de manière inclusive, les travailleurs pauvres comme les vendeurs de rue doivent être intégrés dans les plans de développement urbain ".

>

Il a ajouté que les grandes et petites villes étaient en train de changer rapidement et avec ça venaient plusieurs opportunités. Mais de nombreux défis apparaissent également. Un des défis majeurs est de lutter contre la victimisation croissante, la privation et la marginalisation des vendeurs de rue et d'autres sections de travailleurs pauvres. Ces vulnérabilités et marginalisations ne peuvent être contrôlées que par la création d'un environnement juridique et administratif favorable, l'élaboration des plans intégrants de développement urbain et la mise en place d’une gouvernance municipale efficace, réactive et exempte de corruption.

>

S'adressant à la réunion, le Directeur des programmes de NASVI, Ranjit Abhigyan et les leaders de la Fédération Ludhiana Rehri Fadi ont fortement critiqué la municipalité. Ils ont dit "Nous dialoguons avec les organisations municipales dans 23 États en faveur d’une gouvernance municipale. À Ludhiana aussi, nous avons maintes fois discuté avec le conseil municipal et avons espéré que les vendeurs de rue qui ont grandement lutté pour gagner une vie décente seraient en mesure d'avoir un avenir meilleur. Mais, nos attentes ont été contredites. La municipalité s’est révélée non recevable. "

>

Ils ont dit “l'année passée quand Shri Rakesh Verma a été nommé Commissaire de la municipalité de Ludhiana, nous avons fait appel à lui pour discuter des problèmes des vendeurs de rue, en particulier la question de la non-application de la Politique Nationale pour les Vendeurs de Rue. Après discussion, Shri Verma avait demandé une proposition formelle. Après beaucoup d'efforts et de cartographie, nous avons soumis une proposition au conseil municipal, ainsi qu'une liste de 77 zones potentielles de vente n'ayant pas de problèmes de circulation. Les responsables de la municipalité nous ont assuré que la proposition serait examinée. Néanmoins, c’est regrettable d'apprendre qu'au lieu de travailler sur la proposition et fournir un traitement équitable aux vendeurs de rue, la municipalité s'emploie souvent aux expulsions intempestives".

>

“Il y a dix jours, nous avons de nouveau appelé le conseil municipal de Ludhiana d'annoncer la formation précoce du TVC et la création de 75 zones de vente dans quatre zones municipales de la ville. Nous avons annoncé que si la municipalité ne faisait pas ça, les vendeurs allaient se lancer dans la protestation. Plus de dix jours se sont écoulés, mais la municipalité n'a pas encore pris note de l'appel des vendeurs de rue assiégés. Maintenant, il n'y a pas d'autre choix que de manifester notre mécontentement et nous battre", les vendeurs de rue ont dit.

Parler des questions relatives à l'allocation d'espaces, le président de la fédération de Ludhiana Rehri Fadi, Tirath Singh, son Secrétaire général Tiger Singh et son Vice-président Jagdish Walli ont dit que la ville avait suffisamment d'espace pouvant contenir les vendeurs de rue. "Les sites que nous avons proposés n'ont pas de problèmes de circulation. Un grand nombre de Conseillers municipaux sont également en faveur de la création de zones de vente à ces endroits”, disaient-ils. Les leaders des vendeurs de rue ont dit qu'ils ont été dans les rues et ils allaient y repartir, même s’ils allaient être expulsés car il n'y a pas d'autre option.

Plusieurs leaders des vendeurs de rue représentant les différents marchés de la ville se sont également adressés à la réunion de protestation et ont exprimé la souffrance et l’angoisse sur l'insensibilité et l'inhumanité de la municipalité.

Après la réunion, une délégation de sept membres dirigée par le Coordinateur de NASVI Arbind Singh, a soumis les revendications des vendeurs à Isha Kalia et  HS Gohalwaria, respectivement Commissaire supplémentaire et Maire de la MC. Les autorités ont accepté de former un comité composé des autorités municipales et des leaders des vendeurs de rue pour une interaction régulière, initier des projets pilotes dans cinq zones, marquer des lignes jaunes et organiser une enquête numérique des vendeurs avant la formation du TVC et des Zones de Vente.

Like us
Follow us on Twitter

Cités Classe Mondiale pour Tous (Portugais Blog)

Il existe également une version du Blog en portugais où l'on peut accéder à des mises à jour personnelles sur les nouvelles et événements. On peut y accéder à travers ce lien: http://streetnetbrasil.wordpress.com/
StreetNet NewsBox

NewsBox

BRASIL. Camelôs fazem protesto na Avenida Rangel Pestana. G1 Globo (11 de abril de 2015).

BRASIL. Operação retira ambulantes do calçadão do centro de Maceió. G1 Glob (7 de abril de 2015) por Carolina Sanches.

BRASIL.  Operação da PM e Prefeitura vai retirar camelôs do Comércio. Primeira Ediçao (30 de março de 2015 ).

StreetNet Internationale

StreetNet Internationale

StreetNet Internationale est une alliance des vendeurs de rue. Elle était lancée à Durban en République Sud Africaine en Novembre 2002. Ses membres sont des organisations telles les coopératives, unions ou Associations. Ces dernières regroupent directement les vendeurs de rue, du marché, et/ou les marchands en qualité de membres, qui sont ainsi autorisés à s’affilier à StreetNet Internationale.

L’ objectif de StreetNet est de promouvoir l’ echange de l’information et idées sur les questions critiques à l’ endroit des vendeurs de rue, du marché, et d’ autres marchands: à titre d’ exemple, les vendeurs mobiles. Il doit aussi promouvoir les stratégies concernant l’ organisation pratique et la defence de leur intérêts.