Professionnaliser la nourriture de rue et créer de nouvelles possibilités

La campagne de sensibilisation sur la nourriture de rue a gagné du terrain Jeudi dernier avec les représentants des vendeurs de la nourriture de rue, les experts en nutrition et en santé alimentaire ainsi que les entrepreneurs sociaux qui ont affirmé lors d'une consultation nationale organisée par l'Association nationale des vendeurs de rue de l'Inde (NASVI) ici à Delhi, que le pays doit exploiter les énormes potentialités du secteur de la vente de la nourriture de rue pour la création d’emplois, la sécurité alimentaire et sanitaire et la croissance du tourisme. Les défenseurs de la nourriture de rue ont demandé au gouvernement de formuler une politique nationale pour la préservation et la professionnalisation de la nourriture de rue.

Les activistes de défense de la nourriture de rue, les experts en nourriture, santé et nutrition et les entrepreneurs sociaux affirment que le pays doit exploiter les énormes potentialités du secteur de la vente de la nourriture de rue pour la création d’emplois, la sécurité alimentaire et sanitaire et la croissance du tourismeIls ont également exigé la création de rues alimentaires et des tribunaux pour la nourriture de rue dans les villes, la formation des vendeurs de rue en santé et en hygiène et le soutien au développement de l'esprit d'entreprise de vendeurs de nourriture. Les activistes et les experts ont exhorté les institutions médiatiques, notamment les journalistes et les spécialistes en critiques gastronomiques d’aller au-delà de glorifier et vanter les boissons et la nourriture des restaurants de renom et au contraire de se porter garant pour la promotion de la culture de la nourriture de rue. La consultation a été organisée sur base du thème "Professionnaliser la nourriture de rue et créer de nouvelles possibilités".

S'exprimant lors de la consultation comme invité d'honneur, le président K. Chandramouli de la “Food Safety and Standards Authority of India (FSSAI)” a dit que la FSSAI avait notifié la réglementation sur les normes et la sécurité de la nourriture (service chargé d’octroi de licences et d'enregistrement des entreprises alimentaires), selon laquelle les entreprises alimentaires et de boissons, les fabricants et vendeurs, y compris les entreprises informelles ont dû être enregistrés et autorisés et les règlements ont permis aux vendeurs de la nourriture de rue dans plusieurs villes, d’acquérir de la légitimité.

Il a toutefois ajouté que "beaucoup reste encore à faire. Nous admettons que la mise en œuvre est un défi énorme et des synergies multisectorielles sont nécessaires pour professionnaliser la nourriture vendue dans la rue". M. Chandramouli a dit que la FSSAI a mis en place un “Comité sur la nourriture de rue”et étant membre du comité, NASVI est constamment en contact avec les départements de la sécurité alimentaire et de santé publique dans plusieurs Etats.

M. Chandramouli a dit que "les opérateurs informels du secteur alimentaire représentent environ quatre-vingt-dix pour cent de l'ensemble des opérateurs du secteur alimentaire du pays et des efforts concertés doivent être déployés pour protéger leurs droits. Nous devons veiller à la sensitivité et à la réactivité administrative vers les vendeurs de la nourriture de rue comme ils ont également des intérêts égaux dans la mission globale d’assurer la sécurité alimentaire". Il a demandé à NASVI d’élaborer un manuel simple sur les normes et procédures d’opération et le soumettre à la FSSAI. La FSSAI va ensuite convoquer une réunion de tous les commissaires en charge de la sécurité alimentaire et responsables de la santé de tous les Etats pour une bonne mise en pratique du manuel.

S'exprimant sur la perspective et le but de la consultation, le Coordinateur national de NASVI, M. Arbind Singh a dit que l'engagement des parties prenantes clés pour professionnaliser la nourriture de rue dans une ère de grande marchandisation, en élargissant le système de distribution alimentaire et les préoccupations croissantes en matière d'hygiène et de santé est la nécessité de l'heure. Il a insisté sur la nécessité d’organiser les vendeurs non-organisés de la nourriture de rue, les former sur l'hygiène et la santé et leur fournir de l'espace urbain légitime pour vendre. M. Singh a dit, "même si c’est avec retard, mais dernièrement, un grand barattage a commencé en Inde sur comment  professionnaliser la nourriture de rue et utiliser leur potentiel pour atténuer la pauvreté, créer de l’emploi, assurer la sécurité alimentaire et les normes de santé, et stimuler l'économie et le tourisme. "Il s'est félicité de la recommandation du comité parlementaire permanent sur ​​l'industrie, de créer un Service de Réglementation du Commerce de détail (Retail Regulatory Authority) pour surveiller l'entrée des chaînes étrangères par le truchement d'investissements directs étrangers (IDE) et étudier l'impact des IDE sur les micros, petites et moyennes entreprises (MPME). Le Coordinateur de NASVI a dit qu’“Il y a une perception générale que les vendeurs de la nourriture de rue sont défavorisés parce qu'il n'y a généralement pas d'appui d'institutions formelles pour améliorer leurs activités commerciales ou les protéger contre les influences extérieures. En 2010, le gouvernement de l'Inde a proposé un “plan de gradation de la qualité de la nourriture de rue” pour assurer la viabilité économique et l'amélioration de la vie des vendeurs de rue. Le programme comportait deux volets, l'un étant le développement des villes à aliments propres et l'autre étant la création de rues alimentaires. Malheureusement, le plan s'est avéré être un non-starter car le ministère des Finances et la Commission de planification ne l'ont pas soutenu".

S'exprimant lors de la consultation, le Commissaire chargé de la sécurité sanitaire des aliments à Delhi, M. KJR Burman a dit que la professionnalisation conduit à un bon plaidoyer. Il a dit que le département de la sécurité sanitaire des aliments a été activement à la recherche des mécanismes pour soutenir les vendeurs de la nourriture de rue et même réfléchir sur l'ouverture de centres pour la facilitation de l'enregistrement des vendeurs de la nourriture de rue. Il a parlé du système de zonage de la nourriture de rue et a déclaré que son ministère est en contact régulier avec NASVI pour mettre en place huit zones sures de vente de la nourriture de rue comme pilote.

Les hauts fonctionnaires et les consultants de la Confédération des Industries Indiennes (CII), Deepak Mathur et Anju Bisht, ont fait une présentation sur les initiatives de sensibilisation à la sécurité sanitaire des aliments et ont souligné l'importance de la sécurité sanitaire des aliments et de sa qualité. Ils ont annoncé que la CII va collaborer avec NASVI dans son nouveau projet d'intervention qui comprend la nourriture de rue.

Un nombre important de spécialistes en santé et en nutrition, des critiques gastronomiques, des entrepreneurs sociaux, des fonctionnaires du ministère de la santé ainsi que des représentants municipaux ont rejoint la consultation. Les plus éminents d'entre eux qui ont présenté des discours lors de la consultation et ont échangé avec les vendeurs de la nourriture de rue sont: l’avocat en matière de sante et de nourriture, Dr. Indira Chakrabarty; le représentant de l’Alliance Mondiale pour l'Amélioration de la nutrition, Sadhana Bhagwat; l’Universitaire spécialiste en Alimentation et en Nutrition, Dr. Salila Thomas; le scientifique alimentaire Eram Rao; le représentant du PNUD, Navven Anand; le chef de projet de FES, Mandvi; Praveen Pannu de l'Institut de l'économie domestique; le célèbre critique gastronomique, Rahul Verma et le directeur de l'hygiène de l'hôtel Lalit Divya Gupta.

Un grand nombre de vendeurs de la nourriture de rue de Chennai, Mumbai, Mysore, Kolkata, Bhopal, Jabalpur, Indore, Delhi, Ludhiana, Patiala, Lucknow et Patna ont également participé à la consultation avec leurs témoignages.

Plus tôt dans la journée, le chef de projet de la nourriture de rue pour NASVI, Sangeeta Singh a fait une présentation sur la campagne de sensibilisation sur la nourriture de rue et a présenté les contours généraux du programme de professionnalisation de la nourriture de rue.

L’entrepreneur social Coréen David Young Lee et l’autre entrepreneur basé à Chennai, Deepak Suresh se sont également joints à la consultation.

Like us
Follow us on Twitter

Cités Classe Mondiale pour Tous (Portugais Blog)

Il existe également une version du Blog en portugais où l'on peut accéder à des mises à jour personnelles sur les nouvelles et événements. On peut y accéder à travers ce lien: http://streetnetbrasil.wordpress.com/
StreetNet NewsBox

NewsBox

BRASIL. Camelôs fazem protesto na Avenida Rangel Pestana. G1 Globo (11 de abril de 2015).

BRASIL. Operação retira ambulantes do calçadão do centro de Maceió. G1 Glob (7 de abril de 2015) por Carolina Sanches.

BRASIL.  Operação da PM e Prefeitura vai retirar camelôs do Comércio. Primeira Ediçao (30 de março de 2015 ).

StreetNet Internationale

StreetNet Internationale

StreetNet Internationale est une alliance des vendeurs de rue. Elle était lancée à Durban en République Sud Africaine en Novembre 2002. Ses membres sont des organisations telles les coopératives, unions ou Associations. Ces dernières regroupent directement les vendeurs de rue, du marché, et/ou les marchands en qualité de membres, qui sont ainsi autorisés à s’affilier à StreetNet Internationale.

L’ objectif de StreetNet est de promouvoir l’ echange de l’information et idées sur les questions critiques à l’ endroit des vendeurs de rue, du marché, et d’ autres marchands: à titre d’ exemple, les vendeurs mobiles. Il doit aussi promouvoir les stratégies concernant l’ organisation pratique et la defence de leur intérêts.