L’Afrique du Sud célèbre la Journée nationale de la femme

National Women's Day South AfricaCette journée commémore la manifestation nationale des femmes le 9 Août 1956 pour protester contre la loi obligeant les non-Blancs à porter un document prouvant qu'ils avaient la permission d'être dans une zone réservée pour les blancs. Les célébrations de cette journée mettent en évidence le rôle des femmes dans la société et les opportunités disponibles pour les générations futures de contribuer de façon significative à la société Sud-africaine.

Histoire

Le 9 Août 1956, la Fédération des femmes Sud-africaines a organisé une manifestation de masse contre l'imposition des lois de laisser-passer pour les femmes en Afrique du Sud. Plus de 20.000 femmes, dirigées par Lilian Ngoyi (une syndicaliste et activiste politique), Helen Joseph, Albertina Sisulu et Sophia Williams-De Bruyn, ont pris part à la démonstration multiraciale à l'Union Buildings à Pretoria, pour remettre une pétition au Premier ministre JG Strijdom.

National Women's Day South AfricaEn cours de route vers l'Union Buildings, les femmes chantaient une chanson de liberté: "Wathint' abafazi, Strijdom!" wathint' abafazi,"wathint' imbokodo, uza kufa! "

Ce qui se traduit par "quand vous frappez les femmes, vous frappez un rocher, " vous serez écrasés, vous allez mourir!"

L'expression "Wathint 'Abafazi, Wathint' imbokodo" représente maintenant le courage et la force des femmes en Afrique du Sud.

Actuellement

Partout dans le monde et en Afrique du Sud, les femmes sont inhibées par divers facteurs qui contribuent également au chômage. Ces facteurs incluent les inégalités dans l'accès à l'éducation et à la formation, aux ressources productives, aux responsabilités ménagères et aux stéréotypes sexistes. Le secteur informel est une source de subsistance pour la majorité des pauvres, des populations qualifiées et socialement marginalisées, surtout les femmes. Nombreuses d’entre-elles sont des chefs de familles monoparentales.

StreetNet insiste au Gouvernement d'aider et de faire davantage dans les domaines suivants:

  1. Les droits du travail (liberté syndicale, droit contre la discrimination au travail, l'égalité des chances, etc.)
  2. La sécurité d’emploi et du revenu (y compris la sécurité du travail)
  3. L'accès à la protection sociale (y compris la protection de la maternité et l’assurance maladie)
  4. Le droit à la représentation dans le dialogue social et aux négociations collectives.

National Women's Day South AfricaRosheda Muller, Vice-présidente de l'Alliance des organisations des commerçants informels en Afrique du Sud a déclaré que la Journée de la femme est devenue synonyme de la lutte continue quasi-quotidienne des femmes pour sortir du carcan de l'oppression basée sur le sexe. De nombreuses batailles ont été livrées et beaucoup ont été remportées dans notre quête à l’émancipation, mais la guerre est loin d'être terminée.

"Ce n'est pas un secret que les femmes sont le fondement de l'économie informelle et constituent plus de 65% des commerçants informels au niveau national. En termes réels, leur rôle de seul soutien de famille sont indéniables et un rappel brutal aux pouvoirs en place que la société est construite sur le dos de nos mères et sœurs. Nous demandons rarement des récompenses mais simplement la reconnaissance et le respect. Nous avons la volonté et le zèle en abondance, et une croyance inébranlable en soi de l'emporter .... Toute la force à nous! ".

Like us
Galerie
Follow us on Twitter

Cités Classe Mondiale pour Tous (Portugais Blog)

Il existe également une version du Blog en portugais où l'on peut accéder à des mises à jour personnelles sur les nouvelles et événements. On peut y accéder à travers ce lien: http://streetnetbrasil.wordpress.com/
StreetNet NewsBox

NewsBox

BRASIL. Camelôs fazem protesto na Avenida Rangel Pestana. G1 Globo (11 de abril de 2015).

BRASIL. Operação retira ambulantes do calçadão do centro de Maceió. G1 Glob (7 de abril de 2015) por Carolina Sanches.

BRASIL.  Operação da PM e Prefeitura vai retirar camelôs do Comércio. Primeira Ediçao (30 de março de 2015 ).

StreetNet Internationale

StreetNet Internationale

StreetNet Internationale est une alliance des vendeurs de rue. Elle était lancée à Durban en République Sud Africaine en Novembre 2002. Ses membres sont des organisations telles les coopératives, unions ou Associations. Ces dernières regroupent directement les vendeurs de rue, du marché, et/ou les marchands en qualité de membres, qui sont ainsi autorisés à s’affilier à StreetNet Internationale.

L’ objectif de StreetNet est de promouvoir l’ echange de l’information et idées sur les questions critiques à l’ endroit des vendeurs de rue, du marché, et d’ autres marchands: à titre d’ exemple, les vendeurs mobiles. Il doit aussi promouvoir les stratégies concernant l’ organisation pratique et la defence de leur intérêts.