Atelier régional sur l’Economie Sociale et Solidaire en Azerbaïdjan

par Oksana Abboud, Organisatrice de StreetNetr

Le 23 Avril - 24 2014 dans le cadre du projet FLOW (Financement, Leadership et Opportunités pour femmes), un fonds a été créé par le ministère des Affaires étrangères des Pays-Bas pour améliorer la situation des femmes dans les pays en développement. Xhidmat - ISH, la fédération des syndicats de l'Azerbaïdjan, affiliée á StreetNet, a organisé un atelier régional sur l'Economie Sociale et Solidaire á Bakou, Azerbaïdjan.

En temps de crise mondiale actuelle: faire face aux défis d'aujourd'hui, comme le taux de chômage élevé, l'accroissement des inégalités, les conditions inacceptables de personnes vivant dans la pauvreté et la poursuite du réchauffement climatique - nous oblige á reconsidérer les pratiques de développement économique et social. Les travailleurs du monde sont en train de prendre des mesures afin de former leur propre réalité économique en faisant du petit commerce et créant des emplois. Et souvent, ceci se déroule en étroite collaboration avec les organisations syndicales.

Tenant compte du fait que cette notion que l'économie sociale et solidaire n'est pas une question d’actualité dans cette région, les organisateurs de l'atelier ont décidé de donner des informations générales sur ce sujet, en mettant l'accent sur les points suivants: le concept de l'économie sociale et solidaire; les coopératives et les syndicats - un partenariat pour atteindre des objectifs communs.

Afin de renforcer les liens, les mécanismes nécessaires pour appliquer des solutions aux problèmes du secteur du commerce informel, les organisateurs de l'atelier ont décidé d'inviter les représentants des organisations affiliées de StreetNet en provenance de la Géorgie, la Moldavie, l'Ukraine et le Kirghizistan.

L'un des thèmes qui ont été discutés lors de l’atelier était "une transition progressive de l'économie informelle vers l'économie formelle", qui sera également examinée lors de la Conférence de l'OIT en 2014. C'est pourquoi les organisateurs ont invité le représentant du Bureau de l'OIT á Moscou pour donner un exposé d'expert á ce sujet et d'autres questions importantes.

Les objectifs de l'atelier étaient les suivants:

  1. Partager les expériences et connaissances pour l'élaboration de stratégies pour la mise en Å“uvre d'un modèle de l'économie sociale et solidaire dans chacun de nos pays.
  2. Discuter et élaborer une vision commune de la question "transition progressive de l’économie informelle vers l'économie formelle" parmi les affiliés de StreetNet dans la région;
  3. Débattre et progresser vers la prochaine étape de discussion sur le thème "création du Point Focal Régional pour l'Europe".

L’atelier régional a connu la participation des dirigeants des Affiliés de StreetNet de la Géorgie, du Kirghizistan, de la Moldavie et de l'Ukraine. Le reste des participants ont représenté Xhidmat - ISH de l'Azerbaïdjan.

Tous les 35 participants ont eu l'occasion de se familiariser avec les priorités et la structure de StreetNet; d’être sensibles á la question de l’Economie Sociale et Solidaire, d’échanger sur la situation de l'économie informelle (en mettant l'accent sur le secteur du commerce) dans leurs pays respectifs et d’échanger sur leurs propres et précieuses expériences de travail.

Lors de la première session de l'atelier sur "l’économie informelle en Europe de l'Est et en Asie Centrale (EECA). La Conférence de l'OIT de 2014 sur "la transition de l'économie informelle vers l’économie formelle", Mme Julia Sarina, chargée du département de l'emploi au bureau de Moscou de l'OIT, a fait un exposé sur les activités de l'OIT et présenté aux participants, la définition de l'OIT de "l'économie informelle", différents facteurs de "l'informalité" et des catégories des travailleurs engagés dans l'économie informelle et la stratégie du travail décent pour la transition vers l'économie formelle. Elle a également parlé de la Conférence de l'OIT de 2014 et son principal sujet de discussion - la transition de l’économie informelle vers l'économie formelle.

Mme Savil Zeynalova, avocate de la Confédération des Syndicats de l'Azerbaïdjan (AHIK) où Xhidmat - ISH est affilié, a fait une présentation sur les principales modifications apportées au général des impôts et le code du travail de l'Azerbaïdjan adoptés á la fin de Décembre 2013 et qui s’occupe principalement de "l'élimination" de l'emploi informel en Azerbaïdjan. Certains des amendements peuvent être vraiment considérés comme des mesures sévères et discriminatoires imposés par ces lois.

Le document de platform de WIEGO (version 1) a également été introduit dans l'atelier. Les participants ont discuté ce document et ont accepté ses dispositions notamment en ce qui concerne le chapitre des "revendications de vendeurs de rue". Cependant, après leur travail en groupes, les dirigeants des syndicats ont ajouté quelques éléments importants aux revendications des vendeurs de rue, á savoir:

  • Le socle de protection sociale pour tous les travailleurs;
  • La reconnaissance des travailleurs informels comme travailleurs;
  • Simplifier le système de taxation;
  • Le droit de participer aux processus de prise de décision au niveau local;
  • La protection contre le harcèlement et le racket.

La deuxième session de l'atelier a été consacrée á l'Economie Sociale et Solidaire. Son concept et sa compréhension générale. Oksana Abboud, organisatrice de StreetNet pour l'Europe et l'Asie a fait une présentation sur le concept général de l’Economie Sociale et Solidaire, basée sur le lecteur du BIT de 2010 "l’économie sociale et solidaire: une compréhension commune". Des documents tels que la Résolution de StreetNet sur l'ESS, la Recommandation 193 de l'OIT "sur la promotion des coopératives" (2002) ont également été introduits á l'attention des participants.

Etant donné que les "les coopératives" constituent la forme la plus courante des entreprises et organisations de l'ESS pour les syndicats et les affiliés de StreetNet, j’ai orienté mon exposé sur les "coopératives", leurs valeurs, principes et types.

Au cours du débat, certains participants ont commencé á associer les coopératives de l'ESS avec les coopératives qui existaient á l'époque de l'Union Soviétique (URSS). Cependant, l'existence de ces coopératives en URSS définissait leur interaction pas avec un capital privé (comme dans d'autres pays), mais avec un secteur public qui contrôle l'économie. En 1921, après l’adoption par l'URSS de sa nouvelle politique économique (NEP), les coopératives ont commencé á créer l'essentiel des biens de consommation. Mais c’était impossible pour les coopératives de développer leurs propres activités de production parce que l'Etat contrôlait totalement la distribution de matières premières.

Les participants ont manifesté leur intérêt á la question de l'ESS et surtout en ce qui concerne entreprises coopératives, et ont demandé á leur organisateur régional de réunir quelques bons exemples de ces coopératives dans la région EECA afin de recueillir leurs expériences sur la création et l'activité.

Lors de la deuxième journée de l'atelier, les participants ont discuté du thème du Point Focal Régional de StreetNet pour l'Europe, dont l'objectif principal était de faire avancer cette question et surtout exercer dans chaque pays de la région dans le choix du Point Focal Régional pour l'Europe.

Selon la première phase de la discussion sur cette question (en 2013 dans la ville de Bichkek), les participants ont réussi á se mettre d'accord que le Point Focal Régional pour l’Europe doit être dans un "pays de langue russe".

Donc, après avoir travaillé en groupes, les participants ont réussi á sélectionner les pays et affiliés les plus probables pour être choisis comme Point Focal Régional. Ce sont: la Moldavie, l'Azerbaïdjan, la Géorgie et l'Ukraine.

En conclusion, nous pouvons dire qu’un pas de plus a été franchi en ce qui concerne la question du PFR pour l'Europe et c’est possible que d'ici la fin de l'année 2014 ou au début de 2015, la décision finale soit prise par les affiliés de l'Europe de l’Est sur cette question.

La question du “centre de lobbying" pour StreetNet a également été mentionnée et les délégués ont soutenu l'idée que ce centre soit situé dans un pays de l'Europe de l’Ouest, comme l'Espagne, où StreetNet a déjá un affilié. Le lobbying, en particulier dans des institutions telles que le Parlement Européen ou la Commission Européenne est très nécessaire et chose importante pour aussi bien StreetNet que les travailleurs du secteur informel en général.

Chaque participant a exprimé sa propre opinion quant á la façon appropriée de coordonner et maintenir la coopération entre les affiliés dans cette région.

Les principaux objectifs de l'atelier régional ont été atteints et les affiliés ont été conscientisés sur la question de l’ESS et d'autres questions. Ils ont aussi commencé á mieux comprendre StreetNet International.

Tous les participants ont exprimé leur gratitude aux organisateurs pour cet atelier tant utile et nécessaire et leur souhait de se rencontrer plus souvent.

Les remerciements vont spécifiquement au Bureau de l'OIT á Moscou, á savoir Sergeyus Glovackas, pour l'aide financière et technique dans la mise en Å“uvre de cette activité, ainsi que la Fédération des Syndicats de l'Azerbaïdjan, Xhidmat - ISH, pour l’organisation de cet atelier régional.

Like us
Follow us on Twitter

Cités Classe Mondiale pour Tous (Portugais Blog)

Il existe également une version du Blog en portugais où l'on peut accéder à des mises à jour personnelles sur les nouvelles et événements. On peut y accéder à travers ce lien: http://streetnetbrasil.wordpress.com/
StreetNet NewsBox

NewsBox

BRASIL. Camelôs fazem protesto na Avenida Rangel Pestana. G1 Globo (11 de abril de 2015).

BRASIL. Operação retira ambulantes do calçadão do centro de Maceió. G1 Glob (7 de abril de 2015) por Carolina Sanches.

BRASIL.  Operação da PM e Prefeitura vai retirar camelôs do Comércio. Primeira Ediçao (30 de março de 2015 ).

StreetNet Internationale

StreetNet Internationale

StreetNet Internationale est une alliance des vendeurs de rue. Elle était lancée à Durban en République Sud Africaine en Novembre 2002. Ses membres sont des organisations telles les coopératives, unions ou Associations. Ces dernières regroupent directement les vendeurs de rue, du marché, et/ou les marchands en qualité de membres, qui sont ainsi autorisés à s’affilier à StreetNet Internationale.

L’ objectif de StreetNet est de promouvoir l’ echange de l’information et idées sur les questions critiques à l’ endroit des vendeurs de rue, du marché, et d’ autres marchands: à titre d’ exemple, les vendeurs mobiles. Il doit aussi promouvoir les stratégies concernant l’ organisation pratique et la defence de leur intérêts.