Hypocrisie des Travaux: Les politiciens tuent des opportunités avec des limites sur les Vendeurs de Rue

Par Hilary Gowins

Les  politiciens parlent de la continuité du chômage. Mais les « emplois » sont devenus un autre point de discussion, une mesure de performance du travail politique, une inauguration de l'ascension de discuter des nouveaux plans forts pour le développement économique et des régimes d'utiliser l'argent des autres pour soutenir les grandes businesses.

La vérité est que les costumes dans les bâtiments du Capitole ne créent pas des opportunités – les gens avec une vision créent des moyens de subsistance pour eux-mêmes et les autres quand ils sont tout simplement laissés seuls et sont permis de produire.

Et tandis que beaucoup des états, comme Illinois, continuent à pomper des millions de dollars d'impôt dans les grandes entreprises, le fait demeure que, dans tout le pays, les petites entreprises sont responsables de deux tiers des nouveaux emplois créés dans les 20 dernières années.

A Chicago, des vrais emplois sont clairement en train de faire une célébrité des responsables de la ville. Leur réponse ? Rendre ces opportunités illégales.

L'interdiction de la vente de rue de Chicago est un exemple de la pire espèce d'hypocrisie des "emplois".

Ici, les vendeurs sont incroyablement limités dans ce qu'ils peuvent vendre, depuis que le traitement ou une la préparation alimentaire est illégal. En fait, ils peuvent seulement offrir fruits entiers, fruit non coupé.

Pour avoir le privilège de vendre ce fruit très réglementé, fruit inaltéré, les vendeurs doivent avoir une licence de colporteur de la ville de Chicago, qui coûte 165 $ tous les deux ans. Si vous voulez légalement vendre quoi que ce soit sur un chariot, autres que les fruits, vous êtes hors de la chance.

Ces lois ont forcé les gens de Chicago à faible revenu, principalement des immigrés au sud de la ville et des côtés de l'Ouest, dans un marché noire, où ils travaillent pour satisfaire une demande élevée et gagner la vie dans une peur constante de harcèlement et de lourdes amendes.

Malgré cet environnement hostile, la ville est devenue la maison des centaines - si ce n'est pas plus d'un millier-, vendeurs de rue, selon le porte-parole de l'Association des Vendeurs Ambulants /Asociación Vendedores Ambulantes, une organisation locale de la vente de rue. Ces entrepreneurs vendent tout, d'ilotes à tamales aux fruits frais.

Les politiciens  déplorent constamment le climat des travaux  à Chicago et disent vouloir remettre les gens au travail - mais les propres lois de la ville tuent les chances des vendeurs de rue de gagner leurs vies. Les officiels dénoncent la présence le les déserts alimentaires et le manque pour beaucoup des résidents à faible revenu d'accès à une nutrition - mais la ville a rendu illégal pour les vendeurs de rue de pourvoir des repas abordables. Chicago est en proie à la violence des gangs et a vu 1 382 victimes des tirs déjà en 2014 - mais certains dans le département de la police et une poignée des politiciens trouvent au contraire le temps pour diaboliser et harceler les immigrants qui tentent de gagner leur vie et soutenir leurs familles avec leurs propres moyens.

Ces vendeurs, dont beaucoup ne parlent pas anglais, sont laissés sans voix dans ce combat. Ils ne peuvent pas acheter de l'influence, et ils ne sont pas connectés sur le plan politique.

Malheureusement, Chicago n'est pas la seule ville aux Etats-Unis qui met des obstacles arbitraires à la vente de rue. Plusieurs autres grandes villes limitent également la capacité des vendeurs de faire des affaires.

En plus des mesures strictes et des exigences matérielles pour les chariots de nourriture, Dallas permet également aux vendeurs de servir et vendre pas plus de deux éléments à la fois.

Louisville interdit les vendeurs de nourriture de vendre dans  moins de 300 mètres  du restaurant, cafétéria ou un établissement de restauration qui est ouvert pour les affaires.

Ces limitations sont un problème. Lorsque les villes limitent ce que les vendeurs peuvent vendre, elles limitent les options alimentaires et empêchent les entrepreneurs de gagner la vie. Et lorsque le gouvernement restreint où les vendeurs peuvent opérer selon la présence des restaurants de brique et de mortier, les restaurateurs gagnent un avantage injuste qui ne fournit aucun avantage au public et sert seulement à faire du mal à la capacité des vendeurs de subvenir aux besoins de leurs famille.

Aucun gouvernement ou politicien ne peut vraiment prétendre être « favorable à l'emploi », tant que les lois qui tuent les espoirs et les moyens de subsistance existent dans leur juridiction.

Source: Huffington Post - http://www.huffingtonpost.com/hilary-gowins/jobs-hypocrisy_b_5978954.html

Like us
Follow us on Twitter

Cités Classe Mondiale pour Tous (Portugais Blog)

Il existe également une version du Blog en portugais où l'on peut accéder à des mises à jour personnelles sur les nouvelles et événements. On peut y accéder à travers ce lien: http://streetnetbrasil.wordpress.com/
StreetNet NewsBox

NewsBox

BRASIL. Camelôs fazem protesto na Avenida Rangel Pestana. G1 Globo (11 de abril de 2015).

BRASIL. Operação retira ambulantes do calçadão do centro de Maceió. G1 Glob (7 de abril de 2015) por Carolina Sanches.

BRASIL.  Operação da PM e Prefeitura vai retirar camelôs do Comércio. Primeira Ediçao (30 de março de 2015 ).

StreetNet Internationale

StreetNet Internationale

StreetNet Internationale est une alliance des vendeurs de rue. Elle était lancée à Durban en République Sud Africaine en Novembre 2002. Ses membres sont des organisations telles les coopératives, unions ou Associations. Ces dernières regroupent directement les vendeurs de rue, du marché, et/ou les marchands en qualité de membres, qui sont ainsi autorisés à s’affilier à StreetNet Internationale.

L’ objectif de StreetNet est de promouvoir l’ echange de l’information et idées sur les questions critiques à l’ endroit des vendeurs de rue, du marché, et d’ autres marchands: à titre d’ exemple, les vendeurs mobiles. Il doit aussi promouvoir les stratégies concernant l’ organisation pratique et la defence de leur intérêts.