FTUEU fait  l'action de protestation à Kiev pour s'opposer aux machines enregistreuses des frais obligatoires

Action de protestation à l'extérieur de Verkhovna Rada, le 30 juin 2015

En Ukraine, il y a eu des protestations des travailleurs des petites et moyennes entreprises pour s'opposer à une soi-disant « réforme fiscale ». Le Syndicat Libre des Entrepreneurs de l’Ukraine [Free Trade Union of Entrepreneurs of Ukraine], affilié de StreetNet, a également activement participé aux actions de manifestation.

L’idée principale est que ce n’est pas la première fois dans l'histoire de l'indépendance de l'Ukraine, lorsque le gouvernement tente d'introduire des machines enregistreuses des frais obligatoires aux entrepreneurs travaillant sur un système simplifié de taxation. Cela signifie que, pour ceux dont la loi n'oblige pas à garder les rapports, et fixer le montant des impôts, quelle que soit la différence entre les revenues et les dépenses. Ainsi le système fiscal simplifié, en effet, deviendrait indisponible pour la plupart des entrepreneurs qui l'utilisent actuellement. Ils devront dépenser beaucoup d'argent et leur temps en train de résoudre les problèmes liés au système de taxation et des machines enregistreuses; ils pourraient être en permanence sous la menace de lourdes amendes pour des fautes mineures, extorsion par corrompus collecteurs d'impôts et tout juste incapables de travailler en raison des problèmes techniques avec les machines enregistreuses des frais.

Les entrepreneurs rencontrent les membres du Parlement à l'entrée du Parlement Ukrainien

Des entrepreneurs et des citoyens bien informés, y compris certains politiciens, après avoir vu une telle tentative d'entrer dans les voies de ces machines enregistreuses des frais, ont investi les intérêts et les connivences anticoncurrentielles des grandes entreprises, qui a un puissant lobby dans le gouvernement et le Parlement de l'Ukraine.

1er juillet 2015,  Verkhovna Rada (Parlement) de l'Ukraine a voté pour une satisfaction partielle des demandes des entrepreneurs. La catégorie des entrepreneurs, qui devront avoir les machines enregistreuses des frais, a été considérablement réduite. Les entrepreneurs ne sont pas vraiment satisfaits de ce résultat, puisqu’au lieu de la loi 1718, un autre projet de loi compromis a été adopté. Mais beaucoup des entrepreneurs sont vraiment soulagés maintenant. Bien sûr, le résultat pourrait être beaucoup mieux si l'activité des entrepreneurs ait été plus grande. Toutefois, en Ukraine, où il y a une guerre contre un ennemi puissant de l'indépendance, les personnes actives sont axées sur la défense, l'armée et sont très fatigués. Beaucoup d'entrepreneurs sont forcés de défendre directement le pays. C'est pourquoi il est très difficile de mobiliser les gens pour des actions de protestation économique et sociale.

M. Volynets, Président de KVPU en train de supporter les petits entrepreneurs lors de l'action de protestation

Pendant les actions de protestation, les entrepreneurs ont tenu des discussions approfondies et même avec l’implication des autorités. Une telle assistance précieuse aux collègues ukrainiens a été fournie par le Secrétaire International de StreetNet, représentant d’UPTA, Cesar Garcia Arnal. Dans sa conversation avec l'organisateur de StreetNet pour l'Europe et l'Asie Oksana Abboud et le Vice-Président de FTUEU, Leonid Tonkovyd, il a décrit en détails les conditions de travail des petites entreprises en Espagne, ainsi que les avantages et inconvénients  de l'utilisation des machines  enregistreuses des frais dans la gestion des entreprises. L’information de Cesar a vraiment aidé les entrepreneurs ukrainiens pour défendre des conditions de travail normales et décent. Les travailleurs ukrainiens déclarent qu'ils essaient de créer des conditions semblables à celles de l’Europe, souvent à l'aide de la phraséologie "corruption et décision anticoncurrentielle".

M. Zhurzhii, membre du Parlement, un des principaux opposants, en train d’écouter les arguments des entrepreneurs lors de l'action de protestation

Like us
Follow us on Twitter

Cités Classe Mondiale pour Tous (Portugais Blog)

Il existe également une version du Blog en portugais où l'on peut accéder à des mises à jour personnelles sur les nouvelles et événements. On peut y accéder à travers ce lien: http://streetnetbrasil.wordpress.com/
StreetNet NewsBox

NewsBox

BRASIL. Camelôs fazem protesto na Avenida Rangel Pestana. G1 Globo (11 de abril de 2015).

BRASIL. Operação retira ambulantes do calçadão do centro de Maceió. G1 Glob (7 de abril de 2015) por Carolina Sanches.

BRASIL.  Operação da PM e Prefeitura vai retirar camelôs do Comércio. Primeira Ediçao (30 de março de 2015 ).

StreetNet Internationale

StreetNet Internationale

StreetNet Internationale est une alliance des vendeurs de rue. Elle était lancée à Durban en République Sud Africaine en Novembre 2002. Ses membres sont des organisations telles les coopératives, unions ou Associations. Ces dernières regroupent directement les vendeurs de rue, du marché, et/ou les marchands en qualité de membres, qui sont ainsi autorisés à s’affilier à StreetNet Internationale.

L’ objectif de StreetNet est de promouvoir l’ echange de l’information et idées sur les questions critiques à l’ endroit des vendeurs de rue, du marché, et d’ autres marchands: à titre d’ exemple, les vendeurs mobiles. Il doit aussi promouvoir les stratégies concernant l’ organisation pratique et la defence de leur intérêts.