Réunion régionale de SNI en Tanzanie

Par StreetNet Media
26 mai, 2022
Partager
Imprimer

Du 3 au 5 mai, les affiliés de StreetNet venant de l’Afrique orientale et australe se sont réunis pour leur première réunion régionale après le début de la pandémie de COVID-19 à Dar Es Salaam, en Tanzanie. Cette réunion a été organisée par TUICO, affilié de StreetNet en Tanzanie, et a abouti à trois journées productives de discussion, de planification et de renforcement de la solidarité.

L’importance d’une réunion régionale

StreetNet International a des filiales dans plus de 50 pays. Nos affiliés sont unis en raison de leurs engagements envers les droits des vendeurs de rue et d’autres vendeurs informels, tandis que certains pays et régions sont confrontés à des défis communs spécifiques. C’est la raison pour laquelle il est important de fournir aux affiliés un espace pour débattre et discuter, partager des expériences et planifier des stratégies régionales ensemble.

De mars 2020 à mai 2022, cet espace a été fourni en ligne, en raison de la pandémie de COVID-19. Cependant, nous savons que les rencontres en présentielle sont extrêmement importantes pour renforcer la solidarité et l’unité. C’est pourquoi nous avons organisé, avec TUICO, la première réunion régionale hybride (en ligne et en présentielle) des affiliés d’Afrique orientale et australe.

13 affiliés participaient à cette réunion à Dar Es Salaam : AEIMO (Mozambique) ; AVEMA (Zambie) ; AZIEA (Zambie) BOISA (Botswana) ; FENTASCH (Angola) ; KENASVIT (Kenya) ; KTB (Lesotho) ; MUFIS (Malawi) ; NIDAWU (Namibie) ; SAITA (Afrique du Sud) ; TUICO (Tanzanie) ; UMAEU (Ouganda) ; ZCIEA (Zimbabwe).

Membres du personnel Mme Jane Masta, Mme Evelyn Benjamin-Sampson et Mme Annelene Shahbaz

De plus, quatre membres du personnel de StreetNet participaient à cette réunion : Mme Jane Masta, organisatrice pour l’Afrique orientale et australe ; Mme Evelyn Benjamin-Sampson, organisatrice pour l’Afrique de l’Ouest et Afrique centrale ; Mme Annelene Shahbaz, responsable administrative et financière ; et Mme Margarida Teixeira, responsable de la communication et des médias. Nous avons également été rejoints par d’autres délégués en ligne, qui ont participé tout au long de la réunion lorsqu’ils en ont eu l’occasion.

La réunion a débuté le 3 mai par des remarques allocutions de bienvenue de Mme Margareth Ndagile, représentantes de TUICO, point focal régional et organisation hôte, qui ont été suivies de déclarations vidéo de la coordinatrice internationale, Mme Oksana Abboud, et de la présidente Mme Lorraine Sibanda. Le secrétaire général de TUICO, M. Boniface Yohana Nkakatisi, a également souhaité la bienvenue aux participants et a souligné l’importance de travailler et d’organiser les travailleurs de l’économie informelle au sein de la centrale syndicale nationale.

Le secrétaire général de TUICO, M. Boniface Yohana Nkakatisi, s’adressant aux participants

Échange de connaissances

Les participants ont eu la chance de participer à une discussion avec trois experts de l’économie informelle : Mme Pat Horn, conseillère principale de SNI, qui a mis point sur le contexte international des vendeurs de rue ; Mme Salonie Muralidhara Hiriyur de SEWA (Inde), qui s’est concentrée sur les meilleures pratiques d’économie sociale et solidaire de SEWA, et M. Gaston Kikuwi de VIBINDO, Tanzanie, qui a donné un aperçu du contexte local de la vente ambulante.

Écoute active et discussion des participants avec Mme Salonie Muralidhara Hiriyur de SEWA (Inde)

Écoute active et discussion des participants avec Mme Salonie Muralidhara Hiriyur de SEWA (Inde)

Les présentations ont été suivies de discussions stimulantes sur l’importance d’un processus inclusif de formalisation des travailleurs de l’économie informelle ; la question de la migration et la manière dont on peut favoriser un esprit de solidarité entre les travailleurs migrants internes et étrangers, et continuer à développer des actions de partenariat et une voix mondiale pour plaider en faveur les vendeurs de rue.

Les approches à adopter face aux enjeux clés de la région

Les participants ont été invités à identifier les problèmes clés pour la région. Parmi les problèmes mentionnés figurent les difficultés de mobilisation des ressources, le manque de données, l’instabilité politique, la violence et le harcèlement, la fiscalité injuste et la question du commerce transfrontalier. Après ces remue-méninges collectifs, les participants ont reçu le Plan stratégique de StreetNet 2020-2024 et ont été chargés de formuler des objectifs stratégiques spécifiques pour la région. La plupart des objectifs définis par les participants étaient liés à la création de nouveaux comités ou forums axés sur des questions spécifiques, favorisant un dialogue accru avec les gouvernements nationaux, ainsi que des campagnes conjointes.

Après avoir mis l’accent sur les objectifs généraux, les participants ont ensuite eu l’occasion de discuter spécifiquement de la question du commerce transfrontalier informel (CTI), lors d’une session animée par l’organisatrice pour l’Afrique de l’Ouest et l’Afrique centrale, Mme Evelyn Benjamin-Sampson. Les participants ont identifié des défis communs et se sont généralement mis d’accord sur des recommandations politiques visant à harmoniser les politiques et à mettre en place des guichets uniques aux frontières.

Les participants identifient les enjeux clés du commerce transfrontalier informel
Armindo Chembane de l’AEIMO (Mozambique) et Olga Ferreira de la FENTASCH (Angola) travaillant en groupe

Recueillir des commentaires pour améliorer notre travail

L’organisatrice régionale Jane Masta a animé une session d’évaluation collective sur la performance de StreetNet. Certains points positifs mis en évidence par les affiliés concernent la communication et le soutien de StreetNet à leurs organisations, en particulier pendant la pandémie de COVID-19 ; l’importance des formations; la promotion du leadership féminin ; l’investissement dans le renforcement des capacités et le partage d’expériences.

Cependant, les affiliés ont également exhorté StreetNet à améliorer la diffusion des informations concernant la Recommandation 204 de l’OIT et la Convention 190 de l’OIT, à investir davantage dans l’économie sociale et solidaire, ainsi que dans la durabilité des affiliés.

Le troisième jour, le site Web et les canaux de communication de StreetNet ont été présentés aux participants, qui, à leur tour, ont eu l’occasion de soumettre leurs commentaires et suggestions.

Participants d’AZIEA, BOISA, TUICO et AVEMA travaillant en groupe

Évènements ultérieurs : le Congrès de SNI en 2023

En 2023, StreetNet tiendra son 7ème Congrès international. A cette occasion, l’organisatrice Jane Masta a présenté la structure du Congrès international, l’organe décisionnel supérieur de StreetNet, et ses règlements. Elle a précisé que les résolutions, les fondements de la politique et le processus de la prise de décision à StreetNet, sont discutés et approuvés pendant le Congrès international. Par conséquent, les participants se sont réunis en groupes et ont discuté des résolutions potentielles pertinentes pour la région de l’Afrique orientale et australe.

Participants de SAITA – Michael Mokoja, MUFIS – Gladys Mopond et NIDAWU

Beaucoup de résolutions proposées portaient sur la révision et la mise à jour de la structure interne de StreetNet, avec un accent sur l’inclusion de certains groupes, tels que les jeunes et les personnes handicapées. De nouveaux comités ont également été proposés, tels que le Comité régional sur les changements climatiques, ainsi que de nouvelles politiques, telles que la politique sur les éventualités/les désastres/les catastrophes naturelles.

Lors du Congrès international de 2023, les affiliés auront encore la chance de travailler ensemble et de proposer de nouvelles résolutions et politiques.

Une opportunité de réseautage et de solidarité

En plus de participer aux discussions et aux présentations officielles, les participants ont également eu la chance de socialiser entre eux et d’être ensemble tout au long des trois jours de la réunion. Le premier jour, TUICO avec le soutien de StreetNet a organisé un dîner pour tous les participants et ce fut une excellente occasion de mieux se connaître.

Avec des représentants de TUICO sur le marché local de Dar es Salaam
Avec des représentants de TUICO sur le marché local de Dar es Salaam

Le troisième et dernier jour, TUICO a également organisé une visite des marchés locaux. Ils ont d’abord présenté aux participants une entreprise sociale spécialisée sur l’exportation d’objets artisanaux fabriqués par des travailleurs ruraux de la Tanzanie, principalement des femmes, vers les marchés internationaux. Ensuite, TUICO nous a conduits vers un marché local et à un carrefour de vendeurs de rue, où l’organisation avait son bureau.

En général, les participants ont estimé que la réunion régionale a eu un succès et qu’elle a permis aux affiliés de renforcer l’unité et la solidarité et d’apprendre des expériences des uns et des autres.

Voir une vidéo : le résumé de la réunion ci-dessous:

Type of article
Catégories