Street Vendor Project / Projet de vendeurs de rue

Partager
Imprimer

Il y a plus de 10 000 vendeurs de rue à New York : vendeurs de hot-dogs, vendeurs de fleurs, vendeurs de livres, artistes de rue et bien d’autres. Ce sont de petits entrepreneurs qui luttent pour joindre les deux bouts. La plupart sont des immigrants et des personnes de couleur. Ils travaillent de longues heures dans des conditions difficiles, ne demandant rien de plus qu’une chance de vendre leurs marchandises sur le trottoir public. Pourtant, ces dernières années, les vendeurs ont été victimes de la répression agressive de la « qualité de vie » à New York. On leur a refusé l’accès aux licences de vente. De nombreuses rues leur ont été fermées à la demande de puissants groupes d’affaires. Ils reçoivent des contraventions de 1 000 dollars américains pour des infractions mineures comme la vente trop près d’un passage pour piétons – plus que n’importe quelle grande entreprise qui est tenue de payer pour des infractions similaires. Le projet des vendeurs de rue est un projet basé sur l’adhésion avec plus de 1 800 membres vendeurs actifs qui travaillent ensemble pour créer un mouvement de vendeurs pour permettre un changement permanent. Nous contactons les vendeurs dans les rues et dans les garages pour leur expliquer leurs droits et responsabilités légaux. Nous organisons des réunions où nous planifions des actions collectives pour faire entendre nos voix. Nous publions des rapports et intentons des poursuites pour sensibiliser le public aux vendeurs et à l’énorme contribution qu’ils apportent à notre ville. Enfin, nous aidons les vendeurs à développer leurs activités en leur proposant des formations et des accès à des prêts pour les petites entreprises. Le projet de veneurs de rue fait partie du Centre urbain de la Justice, une organisation à but non lucratif qui fournit une représentation légale et un plaidoyer à divers groupes marginalisés de New Yorkais.

Membres
2004
Membre d'un syndicat
Non
Dernière mise à jour