StreetNet crée une plateforme régionale de revendications de protection sociale en Afrique

Par StreetNet Media
19 juillet, 2023
Partager
Imprimer

Une conférence régionale sur la protection sociale pour les travailleurs de l’économie informelle a été organisée à Lagos, au Nigeria, le 21 et 22 juin 2023, grâce au soutien de WIEGO et de notre affilié nigérian FIWON.

Nos affiliés et partenaires clés, y compris la Plateforme régionale de la protection sociale en Afrique et la CSI-Afrique, ont conçu une plate-forme régionale de revendications au cours de cette conférence pour garantir la protection de tous les travailleurs africains.

La protection sociale comme priorité politique

Les pays et les politiques de développement accordent une nouvelle priorité à la protection sociale.

L’objectif de la réunion était de discuter et de proposer des solutions possibles avec les principaux représentants de l’économie informelle et leurs partenaires, et de créer une plateforme d’échange.

Environ 20 syndicalistes, hommes et femmes, et les représentants de l’Autorité nationale de sécurité sociale du Zimbabwe, de l’Alliance mondiale des récupérateurs de déchets, de la Fédération internationale des travailleurs domestiques, de HomeNet International, de la Plateforme régionale de la protection sociale en Afrique et la CSI-Afrique, étaient présents à cette réunion. Les affiliés de StreetNet de 11 nations africaines différentes étaient représentés par les organisations suivantes : FIWON, notre co-organisateur, FAINATRASIT (Togo), KENASVIT (Kenya), AVEMA (Zambie), AZIEA (Zambie), CNTG (Guinée), SYTRIECI (Rwanda), CNTS (Sénégal), ZCIEA (Zimbabwe), TUICO (Tanzanie), et UNSYNVEPID (Bénin).

Les participants à la conférence travaillant ensemble

La réunion a commencé par des présentations de chaque participant et des organisations présentes, suivies d’un aperçu des questions et d’une discussion sur les défis rencontrés dans chaque pays.

Ghislaine Saizonou, responsable des questions de protection sociale et d’égalité à la CSI-Afrique, a expliqué l’importance de cette conférence en précisant qu’elle servirait de forum de discussion avec les travailleurs de l’économie informelle et permettrait d’examiner les obstacles à la protection sociale de ceux qui travaillent dans l’économie informelle. « Les gouvernements devraient reconnaître le fait que plus de 40 % du PIB de nos pays est financé par les impôts prélevés sur les travailleurs de l’économie informelle. Etant donné que la protection sociale est un droit, ces travailleurs doivent y avoir accès », a-t-elle ajouté.

Nicola Yon, chargée de recherche à l’Autorité nationale de sécurité sociale du Zimbabwe, intervenant devant les participants

Des travaux de groupe ont été prévus le deuxième jour, au cours desquels les participants ont discuté de leurs défis communs, de ce qui pourrait être fait à ce sujet et de la manière dont ces défis pourraient être relevés. Des discussions ont également été organisées avec le personnel de recherche du Centre pour le logement et le développement durable de l’Université de Lagos.

Le troisième et dernier jour de la conférence, des travaux de groupe ont été présentés, au cours desquels les défenseurs de la protection sociale ont proposé des solutions et formulé des recommandations appropriées. Les participants ont également eu l’occasion de visiter la coopérative de FIWON.

Des photos de famille, une visite du marché et une soirée de danse ont clôturé l’événement.

Visite de la coopérative de FIWON à Lagos

Le rôle de StreetNet

Pour StreetNet, cette plateforme régionale de revendications de protection sociale est l’aboutissement de plusieurs années de travail de sensibilisation et d’investissement dans le renforcement des capacités de nos affiliés en matière de protection sociale. Comme l’a dit Annie Diouf, Secrétaire générale de la CNTS :

« StreetNet international nous a aidés à faire des plaidoyers, mener des actions de sensibilisations au Sénégal pour améliorer les conditions des acteurs de l’économie informelle »

La protection sociale est un droit humain fondamental. Elle garantit l’accès aux soins de santé et à un emploi stable pour tous. Elle protège les travailleurs et leur famille en cas de maladie, de chômage, d’accident, de grossesse ou de vieillesse les empêchant de travailler. Elle apporte également un soutien aux familles, en leur garantissant la sécurité et l’espoir d’un meilleur avenir. Il est crucial de collaborer pour que tous les employés africains aient accès à la protection sociale.

Nous sommes actuellement en train de rédiger le texte de la plateforme régionale de revendications et nous diffuserons bientôt le produit final. Restez à l’écoute !

Voir la vidéo ci-dessous pour un résumé de la conférence:

Cet article a été co-écrit avec la journaliste jeunesse Djenabow Sow